Baisse des salaires

JM.Aulas confirme que certains joueurs ont refusé

Commentaire(s)

Le président lyonnais n'est pas parvenu à trouver un accord avec l'ensemble de ses joueurs pour baisser leurs revenus et aider financièrement l'OL, face à la crise du covid-19.

Jean-Michel Aulas était l'invité de la matinale de France Info, ce mercredi. Le président lyonnais est évidemment revenu sur le sujet qui lui tient le plus à coeur depuis fin avril et l'arrêt des compétitions dans l'Hexagone, en rappelant ses conséquences désastreuses sur l'avenir proche du football français. Mais il a aussi été interrogé sur une question plus délicate, celle des négociations autour de la baisse des salaires des joueurs.

La semaine dernière, le journal L'Equipe expliquait que les hommes de Rudi Garcia, déjà passés au chômage partiel comme le reste des employés du club, avaient refusé d'amputer leurs salaires de 25%, comme l'espéraient - au minimum - la direction, acceptant seulement pour certains un dégrèvement de 15%. Pour certains, en effet, puisque des joueurs ont tout bonnement refusé de retoucher à leurs fiches de paie.

Aulas : "Quand on s'habitue à un certain niveau de rémunération, c'est peut-être plus difficile"

"Un certain nombre de joueurs ont accepté, d'autres non", a confirmé Jean-Michel Aulas. "Il y a eu des discussions, des échanges. C'est une décision qui appartient à chaque joueur. On n'a pas eu une unanimité sur ces dispositions, encore que notre équipe féminine a trouvé une solution unanime." Pourquoi alors un consensus n'a-t-il pas été trouvé au sein de l'équipe masculine ? "Il faut leur poser la questions", a répondu Aulas. "Quand on s'habitue à un certain niveau de rémunération, c'est peut-être plus difficile. Certains l'ont fait de manière volontaire et individuelle. La prise de conscience collective a été beaucoup plus importante du côté de l'équipe féminine."