Ciccolini "ne parlait que de terrain" après le match aller

Commentaire(s)
François Ciccolini, le technicien corse
François Ciccolini, le technicien corse

"Quand il faudra venir à Bastia, il ne faudra pas avoir la grippe, ni la gastro. Parce que cela va se régler comme d'habitude, comme des hommes, comme des Corses." Ces mots, ce sont ceux de François Ciccolini, l'homme qui officiait encore sur le banc du SC Bastia après la défaite lors de la confrontation aller entre le SCB et l'Olympique Lyonnais (2-1), en marge de la 12e journée de Ligue 1. Des paroles qui ont logiquement un écho particulier après les incidents survenus ce week-end durant la réception des Gones.

Interrogé par L'Équipe, l'entraîneur corse, limogé par son club le 27 février dernier, a toutefois tenu à se défendre d'une quelconque influence sur ces débordements : "Tout le monde cherche un responsable, tout le monde recherche le buzz. Mais on se trompe de cible, il faut chercher ailleurs" a-t-il assuré. "Je ne parlais que de terrain. (J'affirmais) qu'au niveau de l'agressivité, on allait être là, qu'au niveau des duels, on allait être là et qu'au niveau des intentions, ce ne seraient pas les mêmes la prochaine fois. Je n'ai jamais cherché à ce que des supporters ou de pseudo supporters aillent mettre le souk dans ce match-là."

Commentaire(s)