Mercadal ressent un sentiment d'injustice


Caen a pensé prendre le dessus sur Lyon
Caen a pensé prendre le dessus sur Lyon

Le SM Caen prend un point à l'OL (2-2) à dix contre onze... mais après avoir mené. En conférence de presse, Fabien Mercadal ne sait pas sur quel pied danser :"c'est une sensation qu'on a déjà vécue, on a à la fois une grosse fierté et une grosse frustration. Après, on sait que dans le football, il y a du maîtrisable et il y a des choses qu'on ne maîtrise pas. Ce qu'on a tenté de faire, on est heureux de l'avoir fait, on va s'appuyer sur ça pour remporter d'autres matches."

Le match s'est mal terminé avec deux exclusions pour Malherbe. "Arbitrer c'est dur, je le répète tout le temps, mais parfois on vit des choses quand on est coach, on a le droit aussi d'avoir l'impression que ce n'est pas juste. Mais je n'en veux pas à l'arbitre, c'est super compliqué. Maintenant, il y a un vrai tournant, c'est ce deuxième rouge qu'aurait pu prendre Mendy, nous on a pris rouge à Nantes pour moins que ça." Un sentiment d'injustice et un coup de sifflet qui aurait pu tout changer... "Et après il y a le rouge de Djiku qui est totalement injuste parce qu'il ne voit pas Fekir. C'est vrai que ça a eu de sacrées conséquences parce qu'on aurait pu être en supériorité numérique et très peu de temps après on se retrouve en infériorité numérique et il a fallu batailler."