Crise

Certains joueurs ont refusé la baisse des salaires

Commentaire(s)

Comme au PSG, à Monaco ou à Marseille, les discussions menées par les dirigeants lyonnais avec leurs joueurs sur la baisse des salaires n'ont pas abouti sur ce qui était prévu. Alors que le club rhodanien souhaitait, en plus du chômage partiel, un dégrèvement sur les salaires allant de 25 à 75% pour les mois d'avril, mai et juin, on apprend dans les colonnes de L'Equipe qu'Anthony Lopes et ses coéquipiers ont refusé de voir leurs émoluments amputés de la sorte.

De "nombreux joueurs" ont certes accepté de revoir leurs salaires à la baisse, mais davantage autour des 15% que des 25% espérés au minimum par la direction. Certains auraient même tout bonnement refusé de retoucher à leurs fiches de paie. La raison, explique le journal, tiendrait notamment dans le fait que les seules primes que devaient toucher les hommes de Rudi Garcia cette saison étaient conditionnées à une qualification pour la Ligue des Champions. Or, sauf victoire finale en C1, l'OL ne sera pas sur la plus haute scène européenne en 2020-2021 et ses joueurs devront se contenter de leurs simples salaires fixes...