Euro U21

Dembélé et Aouar ratent deux pénalties, la France s'en sort in-extremis contre l'Angleterre ! (résumé et notes)

Commentaire(s)

Dominée dans le jeu et menée au score jusqu'à très tard dans le match, l'équipe de France Espoirs, après avoir raté deux pénalties, a finalement pris le meilleur sur l'Angleterre pour son entrée en lice dans l'Euro U21.

Euro U21 2019 - 1ère journée (groupe C)
Angleterre U21 - France U21 : 1-2 (0-0)
Buts : Foden (54ème) pour l'Angleterre U21 ; Ikoné (89ème) et Mateta (90ème+5) pour la France U21.

Ils reviennent de très loin ! Alors qu'ils étaient menés à l'approche de la fin du temps réglementaire, et après avoir manqué deux pénalties au milieu de chaque mi-temps, les Bleuets ont trouvé les ressources mentales pour l'emporter devant l'Angleterre, pour leur entrée en lice dans l'Euro U21. Jonathan Ikoné d'une belle frappe croisée sur une passe de Reine-Adelaïde (89ème), puis Jean-Philippe Mateta d'une talonnade acrobatique (90ème+5), ont permis de concrétiser la domination des Français, qui durait depuis une demi-heure et l'exclusion d'Hamza Choudhury, auteur du tacle inconsidéré sur Bamba qui a provoqué le second pénalty manqué par Houssem Aouar (66ème).

Avant ce fait de jeu, probablement le tournant du match, les hommes de Sylvain Ripoll avaient eu beaucoup de peine à produire du jeu, ne parvenant à se procurer des occasions que sur des pertes de balles adverses bien exploitées par Bamba, Ikoné et Dembélé. Jusqu'à cette fin de match complètement folle, les attaquants Tricolores ont manqué d'efficacité. En particulier l'avant-centre de l'OL, qui a raté le premier pénalty offert à l'EdF (25ème) avant de buter une nouvelle fois sur le portier adverse, Henderson, en face à face (35ème).

Derrière, les jeunes Français n'étaient pas plus à la fête. Les occasions se sont succédées devant les buts de Paul Bernardoni dans une première mi-temps où la domination des Three Lions était incontestable. La paire de centraux Konaté-Upamecano a affiché d'inquiétants signes de fébrilité, mais que dire de Fodé Ballo-Touré, constamment pris par la vitesse et l'agilité de Ryan Sessegnon ? Si le latéral gauche Lillois est apparu en grande difficulté dans le premier acte, c'est sur l'autre flanc de la défense, et après la pause, que les Anglais ont fait la différence, par Phil Foden.

Le prometteur milieu de terrain de Manchester City, parti des trente mètres, a passé en revue Aouar, Dagba, Tousart, Konaté puis Upamecano avant de tromper Bernardoni d'une frappe croisée du gauche, à l'entrée de la surface (54ème). Un but somptueux qui a longtemps laissé croire à une victoire des hommes de Aidy Boothroyd. C'était sans compter sur l'abnégation d'une équipe française, certes en supériorité numérique, mais aussi revigorée par les entrées en jeu successives de Ntcham, Mateta puis Thuram. Elle devra rapidement se remettre de ses émotions, puisqu'il lui faudra affronter dès vendredi la Croatie, étrillée dans l'après-midi par la Roumanie (4-1).

LES NOTES DES BLEUETS

Bernardoni (4) - Dagba (5), Konaté (4), Upamecano (4), Ballo-Touré (3) - Reine-Adelaïde (6), Tousart (6) puis Mateta (non noté), Aouar (3) puis Thuram (non noté) - Ikoné (7), M.Dembélé (4), Bamba (6) puis Ntcham (non noté).