Ndombele raconte ses débuts


Le milieu de terrain de l'OL découvre les Bleus
Le milieu de terrain de l'OL découvre les Bleus

Après avoir connu ses premières minutes avec le maillot de l'équipe de France contre l'Islande jeudi soir (2-2), Tanguy Ndombele est revenu sur son intégration dans le groupe des Bleus en conférence de presse, samedi. Le milieu de terrain de l'OL a notamment expliqué ce qu'il estimait pouvoir apporter.

A l'image de ce qu'il fait avec l'Olympique Lyonnais depuis plusieurs semaines, c'est avec décontraction et cran que Tanguy Ndombele a disputé ses premières minutes en Bleu jeudi, contre l'Islande (2-2). A l'image de celle de Kylian Mbappé, son entrée a fait partie des rares satisfactions d'une soirée très mitigée. Le résultat d'une intégration visiblement réussie dans le groupe de Didier Deschamps : "Cela se passe plutôt bien. Le groupe m'a bien accueilli dès le premier jour. Je me sens bien. J'appréhendais car je ne connaissais personne. Mais tout le monde m'a mis à l'aise, je leur dis merci pour ça, a-t-il déclaré en conférence de presse samedi. Rentrer dans des matchs pareils est facile car on perd deux zéro et on se dit qu'on a rien à perdre. Mais c'est aussi difficile car il y a beaucoup d'intensité et il faut répondre présent. Je pense que je peux mieux faire mais je reste satisfait de ce que j'ai fait pour une première".

Mais avant une première entrée en jeu, l'étape de l'entraînement avec les Bleus, qui évoluent tous au plus haut niveau, est également un vrai test : "Avoir peur, c'est un grand mot. Mais on peut se dire ça. Ils jouent tous dans des grands clubs. Moi aussi mais eux ce sont des plus grands clubs. Mais si je suis là c'est que j'ai des choses à montrer moi aussi". Des choses aperçues sur les pelouses de Ligue 1 mais également de Ligue des Champions, compétition dans laquelle il a brillé pour ses deux premiers matchs avec l'OL cette saison : "Je ressemble à certains joueurs ici. Je pense que je suis bon dans la percussion, dans la qualité de passe, même si d'autres l'ont aussi. On m'a déjà comparé à N'Golo (Kanté) ou à Paul (Pogba), on a des qualités similaires sur certains points. Je peux apporter mon jeu vers l'avant, mon insousciance. Je suis jeune donc j'ai moins de pression que d'autres, je peux jouer plus libéré".

Mais s'il s'efforce de rester confiant sur la pelouse, l'ancien joueur d'Amiens n'en reste pas moins très humble devant les journalistes, et surtout à l'entraînement : "N'Golo Kanté m'impressionne, il court partout. Quand on s'entraîne avec des joueurs pareils... Je regarde beaucoup, pour voir ce que je peux améliorer. Paul (Pogba), Steven (N'Zonzi)... Je peux apprendre chez tout le monde", a-t-il expliqué, mettant également l'accent sur la différence avec les Espoirs : "Quand on s'entraîne, on sent tout de suite que c'est un autre niveau. Ce sont des joueurs qui jouent en Ligue des Champions, et qui ont des gros matchs tous les week-end". Ndombele espère désormais avoir encore un peu de temps de jeu contre l'Allemagne mardi. Mais n'en fait pas non plus une obsession : "Je suis à la disposition du coach, il n'y aura ps d'états d'âme dans tous les cas. Je suis là pour apprendre, je prends tout". Et il a déjà commencé à redonner...