Un Lyonnais dans le XI des probables futurs Bleus

La Coupe du Monde en juin prochain va être l’occasion pour certains joueurs de signer leur baroud d’honneur avec l’équipe de France. De nouveaux joueurs vont émerger dans l’effectif de Didier Deschamps.

A 7 mois de la prochaine échéance internationale, la Coupe du Monde, l’équipe de France de Didier Deschamps continue sa préparation et affronte l’Allemagne ce soir (20h45). Les Bleus sont portés par une génération de très jeunes talents, mais aussi par d’autres joueurs, plus expérimentés. Certains pourraient, à la suite du Mondial en Russie, décider de tirer leur révérence. C’est le cas de Laurent Koscielny, qui a annoncé vouloir laisser la place à ses successeurs, mais aussi de Dimitri Payet. On peut imaginer que des joueurs comme Christophe Jallet suivent le mouvement. Ce sont autant de départs probables qui laissent présager l’arrivée de nouvelles têtes.

L'ÉQUIPE-TYPE DES POTENTIELS FUTURS BLEUS (*)

  • Benjamin Lecomte (26 ans, Montpellier) : Après plusieurs saisons du côté de Lorient, il rejoint Montpellier cet été. Aujourd’hui, il est le portier de la meilleure défense de Ligue 1 (8 buts concédés, à égalité avec le PSG). L’intéressé, même s’il reconnaît en être encore loin, ne cache pas que la sélection nationale reste un objectif [lien].
  • Kévin Malcuit (26 ans, Lille) : Si la supposée brouille entre lui et Marcelo Bielsa retient l’attention ces dernières semaines, le défenseur fait partie des meilleurs à son poste. Après deux saisons très convaincantes dans le Chaudron, il rejoint le LOSC cet été. Il peut tout à fait profiter du manque d’options au poste d’arrière droit pour pousser Didier Deschamps à le sélectionner.
  • Dayot Upamecano (19 ans, RB Leipzig) : Il est peut-être le joueur le moins connu de ce onze, pourtant, toute l’Europe se l’arrache. L’excellente saison de Leipzig lui a permis de se qualifier en Ligue des Champions où le Français excelle désormais. Fort de sa jeunesse, le vainqueur de l’Euro U17 en 2015 emmagasine tranquillement de l’expérience. La Coupe du Monde le fait rêver, lui aussi.
  • Clément Lenglet (22 ans, FC Séville) : L’ancien joueur de l’AS Nancy Lorraine décide de tenter l’aventure à l’étranger en janvier dernier. Il est désormais titulaire avec Séville. Très performant, il intéresserait le FC Barcelone. Si la concurrence est forte à ce poste de défenseur central, le natif de Picardie joue crânement sa chance.
  • Jordan Amavi (23 ans, Marseille) : Fort de ses bonnes prestations avec l’OGC Nice, le défenseur fait le choix de partir pour l’Angleterre et Aston Villa en 2015. Un départ risqué à l’époque, le joueur a diverses options en France. Outre-Manche, son choix ne paie pas, il se blesse gravement quelques mois après son arrivée et le club descend en deuxième division. L’Olympique de Marseille décide alors de le relancer cet été, depuis, il est titulaire. En octobre, Didier Deschamps le convoque pour le rassemblement des Bleus.
  • Morgan Sanson (23 ans, Marseille) : Après quatre saisons à la Paillade, il décide de passer à l’étape supérieure en rejoignant l’OM lors du dernier mercato hivernal. L’année dernière, il termine meilleur passeur du championnat (avec 12 passes décisives). S’il connaît quelques difficultés cette saison, il revient bien, puisqu’il a inscrit deux buts sur ses deux dernières sorties en championnat. Son talent est indéniable, ses qualités reconnues : il ne manquera pas de participer au casse-tête du milieu de terrain en équipe de France.
  • Lucas Tousart (20 ans, Lyon) : De gros espoir à titulaire indiscutable du côté de l’Olympique Lyonnais, le milieu de terrain a rapidement sauté les étapes. Ce pur produit de l’académie de l’OL est un élément incontournable pour Bruno Genesio. Même s’il aura fort à faire pour toquer à la porte des Bleus, il est sur le bon chemin.
  • Martin Terrier (20 ans, Strasbourg) : Prêté par le LOSC à Strasbourg, l’international espoir ne cesse de surprendre. Avec les Bleuets, il explose les compteurs : en 4 sélections, il a marqué 7 buts. Il inscrit même un incroyable triplé en 16 minutes en étant remplaçant (contre le Kazakhstan, 4-1) [lien]. En club aussi, il s’impose petit à petit. Le joueur garde la tête froide et souhaite continuer sa progression [lien]. Mais jusqu’où peut-il aller ?
  • Allan Saint-Maximin (20 ans, Nice) : On a l’impression de le connaître depuis des années et pourtant, il est encore très jeune. L’ailier virevoltant enchaîne les clubs. Espoir depuis ses débuts à l’ASSE, l’AS Monaco l’achète en 2015 mais il n’y joue jamais vraiment (il est prêté dans la foulée à Hanovre et Bastia). C’est à Nice qu’il rebondit cet été, s’enthousiasmant pour le projet porté par Lucien Favre [lien]. Wissam
  • Ben Yedder (27 ans, FC Séville) : C’est l’aîné de la liste. Présélectionné fin septembre par Didier Deschamps [lien], le sélectionneur ne le retient finalement pas. L’ancien joueur du TFC ne désespère pas, il veut encore y croire [lien]. Et pour cause, il cartonne en club. Auteur du premier triplé d’un joueur de Séville en Ligue des Champions (contre Maribor, 3-0), il a inscrit 6 buts en 11 apparitions cette saison toutes compétitions confondues.
  • Moussa Dembélé (21 ans, Celtic) : Formé au Paris Saint Germain, l’attaquant du Celtic choisit de quitter la France très tôt. Il entame sa deuxième saison en Ecosse, et comme Ben Yedder, il a déjà été présélectionné par Deschamps. International espoir, de nombreux clubs le suivent de très près. La saison dernière, il a inscrit 32 buts toutes compétitions confondues. En 2017-2018, il a marqué 6 buts et délivré 3 passes décisives.

(*) N'ont été sélectionnés que des joueurs ne comptabilisant aucune sélection en équipe de France au 14 novembre 2017.


Réagissez à l'article "Un Lyonnais dans le XI des probables futurs Bleus"