L'OL dépose plainte après les dégradations du virage Marseillais

Le Parc OL a été dégradé
Le Parc OL a été dégradé

Jean-Michel Aulas craignait des débordements et une dégradation de son stade, hier, dans le cadre de la finale de la Ligue Europa entre l'Olympique de Marseille et l'Atlético Madrid. Et finalement, le virage sud, occupé par les supporters phocéens, a subi beaucoup de dégâts.

Si l'impressionnant service de sécurité a permis d'éviter de potentiels heurts entre les différents groupes de fans, le Parc OL a bien été dégradé par les spectateurs venus de la tribune sud, celle hébergeant le peuple phocéen. D'après Le Progrès, de nombreux actes de dégradations sont à relever, ce qui n'est pas du tout au goût du club lyonnais. "On a recensé 105 sièges dégradés, des néons arrachés tout comme des distributeurs de savons et de papier dans les toilettes, ainsi qu’une caméra de vidéo-surveillance arrachée" avoue Xavier Pierrot, stadium manager de l’OL. "Des câbles électriques ont également été brûlés par les fumigènes. Ces dégradations ont été commises exclusivement côté Sud (côté Marseillais, ndlr)".

De nombreux tags ont aussi été découverts, pour la plupart peu glorieux envers Jean-Michel Aulas, et des supporters auraient forcé une buvette pour se servir en boisson. Alors que l'OL accueille Nice samedi soir pour la 38ème journée de championnat, les Gones ont déjà lancé les travaux de réparation afin de remettre l'enceinte en bon état. "On a commencé dans la nuit. On va tout faire pour que les réparations soient terminées pour samedi" confie Pierrot. Alors que 22 personnes ont été placées en garde à vue tout au long de la soirée (18 à l'intérieur ou aux abords du stade), l'OL a, toujours selon nos confrères, déposé une plainte pour dégradation. De quoi raviver les tensions entre les deux Olympiques ?