Peter Bosz et l'Ajax sont prêts !

Commentaire(s)
Peter Bosz, l'entraîneur de l'Ajax, a bien préparé la réception de l'OL, mercredi soir.
Peter Bosz, l'entraîneur de l'Ajax, a bien préparé la réception de l'OL, mercredi soir.

L'OL se déplace demain sur la pelouse de l'Ajax Amsterdam, en demi-finale aller de la Ligue Europa. L'entraîneur de l'équipe hollandaise, Peter Bosz, était en conférence de presse cet après-midi...

Peter Bosz est apparu très serein face aux journalistes, ce mardi après-midi. À la veille d’affronter l’Olympique Lyonnais, l’entraîneur de l’Ajax Amsterdam est sûr de ses forces et semble avoir extrêmement bien préparé la première manche de cette demi-finale de l’Europa League, à l’Amsterdam ArenA. « On a bien analysé le jeu des Lyonnais, notamment lorsqu’ils sont venus à Alkmaar », a expliqué Bosz, faisant référence au seizième de finale aller de C3, remporté 1-4 par les Gones (puis 7-1 au retour). « Ils étaient dans une meilleure forme à ce moment-là, mais ça reste une formation de qualité. »

Conscient des dernières performances en demi-teinte des hommes de Genesio, le technicien néerlandais ne s’est pas arrêté au résultat qu’ils ont glané vendredi à Angers (victoire 1-2), ni à leur courte défaite contre Monaco (1-2), où ils ont totalement manqué leur première mi-temps, mais reste persuadé que l’OL peut rebondir à tout moment. Un éventuel retour d’Alexandre Lacazette, blessé depuis le quart retour à Istanbul, pourrait d’ailleurs l’y aider. « Pour l’instant, on ne sait pas s’il sera en mesure de jouer ou non », a rappelé Bosz, qui confie avoir « préparé les deux scénarios » avec sa défense.

Plus attaché à la préparation de la rencontre de demain qu’à l’histoire qui lie les deux clubs, le coach de l’Ajax n’accorde que très peu d’importance au fait que la formation hollandaise n’a jamais perdu face à Lyon. « L’histoire n’a rien à voir avec le match de demain », estime Bosz. « Favori ou pas, c’est dur à dire, je ne pense jamais de cette façon. Si on joue très bien, on gagnera. Si Lyon joue mieux que nous, eh bien, ce sera eux. » Elémentaire, mon cher...

Commentaire(s)