L1

Deux Lyonnais dans l'équipe-type de la 36e journée

Commentaire(s)

Retrouvez l'équipe-type de la rédaction de MadeinFOOT, composée après la 36e journée de Ligue 1 jouée ce week-end.

L'ÉQUIPE-TYPE DE LA 36E JOURNÉE

  • Tomas Koubek (Rennes) : face à Guingamp (1-1), le dernier rempart du Stade Rennais a livré un match très solide, avec huit arrêts à son actif dont un décisif sur le penalty botté par Marcus Thuram en toute fin de match.
  • Frédéric Guilbert (Caen) : très actif dans son couloir, il a multiplié les offensives avec notamment 4 centres. L’un d’entre eux a surpris la défense rémoise et lui a permis d’inscrire son tout premier but de la saison en Ligue 1 (en 32 matchs), le troisième du SMC face au Stade de Reims (3-2).
  • Nicolas Pallois (Nantes) : de retour au meilleur de sa forme depuis quelques mois, le défenseur central des Canaris a encore livré un très bon match à Nice, où Nantes est allé récolter le nul 1-1. Il a remporté 11 de ses 15 duels et réalisé 9 tacles au total. Il s’est également montré aux avants-postes avec une volée passée de peu à côté des buts de Benitez.
  • Christopher Jullien (Toulouse) : l'axial du TFC a été solide sur la pelouse d’Amiens (0-0) et a rendu une copie pleine sur le plan défensif (8 dégagements, 2 tirs bloqués, 4 interceptions, 11 duels gagnés).
  • Faitout Maouassa (Nîmes) : appliqué défensivement (5 dégagements, 6 duels gagnés), le latéral prêté par Rennes a encore beaucoup apporté offensivement face à Monaco (1-0), avec notamment deux passes clefs à son actif.
  • Tanguy Ndombele (Lyon) : on aurait pu placer son coéquipier Houssem Aouar, auteur de deux passes décisives, dans cette équipe-type, mais la prestation du milieu Lyonnais à Marseille (victoire 0-3) méritait d’être particulièrement soulignée. Egalement passeur pour Dembélé d’une subtile talonnade, l’international Tricolore a encore brillé pour sa propension à se projeter rapidement vers l’avant et son abattage dans le coeur du jeu (80% de duels gagnés, 89% de passes réussies).
  • Thiago Mendes (Lille) : alors que la BIP-BIP (Bamba-Ikoné-Pépé) était moins en verve, c’est le milieu de terrain du LOSC qui s’est illustré face à Bordeaux (1-0), en rendant une très belle copie dans l’entre-jeu. Excellent à la récupération (11 duels gagnés, 5 tacles, 2 interceptions), il a fait preuve d’une grande justesse pour ressortir les ballons (90% de passes réussies) et aérer le jeu de son équipe (6 longs ballons).
  • Faycal Fajr (Caen) : le maître à jouer caennais a encore brillé dans son domaine de prédilection : les coups de pieds arrêtés. Auteur d'un splendide coup-franc pour redonner l'avantage aux siens, le Marocain a réalisé un match solide dans tous les compartiments du jeu (8 duels, 81% de passes réussies).
  • Neymar (PSG) : discret en début de match à Angers (1-2), il a fait mouche de la tête, une première cette saison, pour inscrire son 15ème but en championnat en 2018-2019. Par la suite, il a énormément participé à la construction du jeu de son équipe et a offert le but du break à Angel Di Maria, après un très beau numéro (septième passe décisive de la saison en Ligue 1). Suspendu trois matchs, il ne rejouera plus avec le PSG avant la saison prochaine.
  • Maxwel Cornet (Lyon) : il a été prépondérant dans le succès lyonnais à Marseille. Au-delà de ses deux buts, l'ancien Messin a beaucoup pesé sur la défense marseillaise (14 duels disputés), a bien servi ses partenaires (2 passes avant un tir) et aurait même pu faire le break plus tôt, si Amavi n'avait pas sauvé sur sa ligne sa reprise au deuxième poteau, suite à un bon centre de Ferland Mendy.
  • Renaud Ripart (Nîmes) : latéral droit une semaine, attaquant de pointe la suivante, à l'arrivée, le résultat est le même pour Ripart : ses prestations sont réussies. Unique buteur contre l'ASM, il a offert une nouvelle victoire aux siens. Dans le jeu aérien, le Nîmois a été un véritable poison pour la défense monégasque: il aurait pu s'offrir un doublé de la tête si Benaglio n'avait pas réalisé une parade de grande classe.

Commentaire(s)