L'équipe-type de la 8e journée

L'équipe-type de la 8e journée de Ligue 1.
L'équipe-type de la 8e journée de Ligue 1.

Suite à la 8e journée de Ligue 1, la rédaction de MadeinFOOT distribue ses bons points et dévoile son équipe-type du week-end. On y retrouve quatre joueurs du PSG, trois de l'OM, ainsi que des représentants de Troyes, Montpellier, Caen et Dijon.


L’ÉQUIPE-TYPE DE LA 8E JOURNÉE

  • Mandanda (OM) : laissé au repos à Salzburg plus tôt dans la semaine, le portier tricolore a réalisé neuf arrêts, dont un sur un penalty d’Alassane Pléa qui aurait pu changer le sort de ce Nice-Marseille, finalement remporté 2-4 par l’OM.
  • Aguilar (Montpellier) : préféré à Nordi Mukiele depuis deux matchs, il a réalisé une grosse partie à Monaco (1-1). Sur les 86 ballons qu’il a touchés (record du match), l’ancien Auxerrois est parvenu à réaliser 8 centres.
  • Marquinhos (PSG) : il s’est associé au festival du PSG face à Bordeaux (6-2) en réalisant une grosse prestation défensive. Au-delà d’avoir récupéré 11 ballons, il a fait preuve d’une grande justesse dans la relance, avec un taux de passes réussies de 98%.
  • Da Silva (Caen) : grâce à ses 100% de duels gagnés, le défenseur Caennais a réussi à gratter 19 ballons sur la pelouse de Rennes samedi (0-1). En l’absence de Djiku, blessé et avec qui il avait réussi un gros début de saison, il s’est encore très bien comporté au côté de Romain Genevois.
  • Rosier (Dijon) : sur son côté gauche, le jeune défenseur Dijonnais (21 ans) n'a pas compté ses efforts, défensifs (2 tacles, 6 interceptions) comme offensifs (90 ballons touchés, 8 centres). Au terme d'un rush de plus de 40 mètres, le latéral a délivré une sublime passe décisive pour l’ouverture du score de Kwon contre Strasbourg (1-1).
  • Draxler (PSG) : une passe décisive et joli but, mais pas que ! L’international allemand, replacé dans le coeur du jeu par Unai Emery, s’est montré extrêmement actif dans la récupération (12 ballons gagnés) et l’utilisation du ballon (91 ballons touchés, 96% de passes réussies). Un match référence pour lui cette saison.
  • L.Gustavo (OM) : pour le meilleur et pour le pire ! A l’image du collectif marseillais, le Brésilien est monté en puissance dans cette rencontre. D’abord discret et auteur de nombreuses fautes, le milieu a ensuite récupéré de très nombreux ballons, dont deux sur des buts marseillais : alors qu’Ocampos avait suivi sa frappe sur le troisième but, il s’est débrouillé tout seul sur le quatrième. L’ancien du Bayern s’est ensuite distingué dans le mauvais sens, en se faisant exclure pour un tacle beaucoup trop appuyé sur Lees-Melou.
  • Khaoui (Troyes) : indispensable pour couper les trajectoires après le passage de l’ESTAC en infériorité numérique contre Saint-Etienne (2-1), le milieu Troyen s'est imposé en leader technique. Une grosse débauche d'énergie, un beau but sur coup-franc et quelques jolis dribbles, le joueur de 22 ans a fait beaucoup de mal aux Verts ce dimanche après-midi.
  • Ocampos (OM) : il fait incontestablement partie des grands gagnants du changement de système opéré par Rudi Garcia. Sa capacité à enchaîner les courses s’avère très intéressante dans le 4-2-3-1 instauré depuis trois semaines, alors s’il se met à marquer des buts… Son doublé inscrit hier soir doit, en tout cas, conforter son entraîneur dans sa décision de le relancer.
  • Cavani (PSG) : un nouveau but pour le deuxième meilleur artificier de Ligue 1, qui a profité des largesses de la défense bordelaise pour inscrire sa 8e réalisation de la saison (en autant de matchs).
  • Neymar (PSG) : le Brésilien a rendu une copie presque parfaite face aux Aquitains. Il a parfaitement lancé son équipe, d'un coup-franc direct exceptionnel. Sur sa lancée, il a ensuite tout réussi, se signalant par une passe décisive pour le deuxième but de son équipe, inscrit par Edinson Cavani, avant de convertir le penalty du 3 à 0. Pendant 93 minutes, il a fait étalage de ses immenses qualités, faisant vivre un vrai cauchemar à l'arrière garde bordelaise.

Réagissez à l'article "L'équipe-type de la 8e journée"