L'OL a tenu tête au PSG avant de sombrer (résumé et notes)


Tousart s'est fait expulser avant la mi-temps
Tousart s'est fait expulser avant la mi-temps

Après avoir tenu tête au Paris Saint-Germain pendant une heure, l'OL a été écrasé par le champion de France en titre (5-0) dimanche soir, en clôture de la 9e journée de Ligue 1, dans un match fou. Presnel Kimpembe et Lucas Tousart ont été expulsés. Kylian Mbappé a inscrit un quadruplé en treize minutes.

Ligue 1 - 9e journée
Paris Saint-Germain - Olympique Lyonnais : 5-0 (1-0)
Buts : Neymar (9e, s.p.), Mbappé (61e, 66e, 69e, 74e) pour le PSG

Pour ceux qui n'avaient pas eu assez des soirées européennes de mardi, mercredi et jeudi, ce PSG - OL de dimanche soir, en clôture de la 9e journée de Ligue 1, avait une véritable odeur de Ligue des Champions. Et pour cause, Paris avait étrillé l'Etoile Rouge Belgrade à domicile mercredi (6-1), au lendemain du match nul arraché par Lyon contre le Shakhtar Donetsk dans son stade vide (2-2). En ligne de mire ? Un record de victoires consécutives pour le club francilien, une place sur le podium pour les Gones. Et, comme souvent dans cette affiche, pour ne pas dire systématiquement, il s'est passé énormément de choses. Bruno Genesio avait visiblement très bien préparé son coup, au bon souvenir d'un soir de C1 à l'Etihad Stadium. En décidant de titulariser Jérémy Morel - plus rapide - en lieu et place de Marcelo, le coach des Gones avait fait un choix fort, tant sur le papier que dans sa manière d'aborder le match : l'OL allait évoluer haut. Ce qui s'est confirmé. Les Rhodaniens ont eu une large possession de balle en première période (63%, dont 72% après le premier quart d'heure) et ont complètement fait déjouer leur adversaire, qui s'est contenté de piquer en contres et de profiter des erreurs adverses dans le premier acte.

Ce que Genesio n'avait, en revanche, pas préparé, ne sont tous les faits de jeu qui ont marqué les 45 premières minutes, extrêmement riches. Nabil Fekir est d'abord sorti sur blessure après seulement sept minutes de jeu, suite à un tacle appuyé mais propre de Thiago Silva. Dans la foulée, Anthony Lopes est sorti de manière incompréhensible dans les pieds de Kylian Mbappé, ne laissant - contrairement au dernier choc entre les deux hommes - aucune place au débat. Neymar s'est chargé de transformer avec sérénité le penalty (9e), mais l'OL n'a pas changé son plan pour autant. Les Gones ont même cru que l'exclusion de Presnel Kimpembe pour un vilain tacle sur Tanguy Ndombélé (34e) allait leur faciliter la tâche. Surtout qu'Edinson Cavani a laissé sa place à Thilo Kehrer pour compenser (40e). Mais Lucas Tousart a à son tour vu rouge pour un deuxième carton jaune logique juste avant la pause (46e). Comme si ce n'était pas suffisant, Rafael est lui aussi sorti sur blessure après un duel avec Neymar (41e).

Lyon, si près, si loin...

Et le jeu, alors ? Parler uniquement des faits de match serait réducteur, tant ce match a été ouvert. L'OL a, en effet, clairement eu les occasions d'égaliser dans cette rencontre. Jason Denayer, trouvé aux six mètres sur un coup franc (42e) n'a pas réussi à ajuster sa tête, tandis que Maxwel Cornet s'est complètement manqué devant Buffon à bout portant (48e). Le PSG, de son côté, a eu les opportunités de faire le break. D'abord en ne profitant pas assez des cadeaux faits par Lyon dans le premier acte. Puis quand Mbappé a perdu son duel devant Lopes dès la reprise (47e). Une reprise folle, qui a vu les deux équipes toucher le poteau chacune à leur tour dans la même action (52e), d'abord d'un dégagement de Marquinhos qui a rebondi sur la tête de Cornet avant de heurter le montant droit de Buffon, puis sur une frappe de Mbappé, qui s'en est ensuite allé perdre deux autres duels devant Lopes (56e, 60e) alors que la défense lyonnaise commençait à être prise dans son dos sur chaque action. L'international français a ensuite eu besoin des deux poteaux de Lopes pour faire le break (61e). A la fois cruel et logique.

Face à l'effritement progressive de l'arrière-garde rhodanienne, il n'y avait plus aucune raison que Paris n'applique pas le tarif habituel de trois buts : Mbappé, encore lui, a profité d'une offrande de Marquinhos pour tuer définitivement la rencontre (66e), avant de concrétiser un cadeau de Neymar pour s'offrir son premier triplé avec le maillot francilien (69e). Mais l'ancien Monégasque n'en a jamais assez. Alors il est allé assouvir sa soif de records en inscrivant un quadruplé en treize minutes, devant une défense devenue ridicule (74e). Très, très violent pour l'OL, un temps si proche de recoller au score mais puni pour son inefficacité et sa gestion complètement ratée de la deuxième période. Ndombélé et les siens ont fait mieux que leur adversaire à 11 contre 11, et auraient peut-être mérité mieux au vue de l'agressivité exacerbée de leur adversaire et d'une main non signalée d'Angel Di Maria en première période. Ils ont ensuite été dévorés à 10 contre 10, et le score n'a alors souffert d'aucune contestation. Tout comme la domination du PSG sur la France du foot, avec une neuvième victoire en neuf rencontres. Paris est plus que jamais premier du championnat. Lyon est sixième, à treize points.

LES NOTES

PSG : Buffon (7) - Meunier (6,5), Thiago Silva (cap.) (8), Kimpembe (non noté), Bernat (6,5) - Verratti (7), Marquinhos (7) - Mbappé (9,5), Cavani (non noté) puis Kehrer (6), Neymar (7,5)

OL : Lopes (5) - Rafael (non noté) puis Dubois (3), Denayer (4), Morel (3), Mendy (3) - Tousart (non noté), Ndombele (6) - Traoré (4), Fekir (cap.) (non noté) puis Cornet (3), Aouar (3,5) - Memphis (5).

Photos Matchs : Paris SG 5 - 0 Olympique Lyonnais