L1

L'OL concède sa première défaite à Montpellier... (résumé et notes)

Commentaire(s)

Très convaincant depuis le début de la saison, l'OL a déçu et concédé sa première défaite à Montpellier, qui a de son côté ouvert son compteur de victoires.

Ligue 1 - 3e Journée

Montpellier
1 - 01 - 0 Lyon
A. Souquet 42'

Il n'aura pas fallu attendre bien longtemps pour voir l'Olympique Lyonnais craquer. Après deux premiers matchs négociés à la perfection, à Monaco (0-3) et contre Angers (6-0), la troupe de Sylvinho s'est effondrée à Montpellier, ratant l'occasion de rester en tête du classement (Rennes lui est passé devant avec trois victoires en trois journées). L'entraîneur brésilien est pourtant resté fidèle à l'équipe qu'il aligne depuis son déplacement victorieux sur le Rocher, mais son collectif, moins huilé, a été saboté par des défaillances individuelles.

La nonchalance de Memphis Depay a subitement ressurgi, Thiago Mendes a moins pesé sur le milieu qu'à l'accoutumée et le manque de confiance de Joachim Andersen s'est encore fait ressentir. Le défenseur danois, auteur de plusieurs relances douteuses dès l'entame, a failli coûter un premier but à son équipe en provoquant bêtement un pénalty, pour un tirage de maillot flagrant sur Gaëtan Laborde (35ème). Une faute sans conséquence directe, puisqu'Andy Delort a envoyé sa tentative sur le montant gauche d'Anthony Lopes, lui qui avait déjà manqué un duel face au Rennais Romain Salin lors de la première journée (défaite 0-1).

Youssouf Koné perd ses nerfs

Auteur de son premier but de la saison à Bordeaux (1-1) il y a dix jours, le champion d'Afrique algérien a passé une soirée compliquée, ternie par des mauvais choix et vingt-et-un ballons perdus. Pour faire la différence, le MHSC ne s'est pas non plus appuyé sur Laborde, pas plus que sur Mollet, néanmoins intéressant pour son retour à la compétition, mais sur Arnaud Souquet. Arrivé cet été en provenance de La Gantoise, le remplaçant de Ruben Aguilar a inscrit ce que l'on peut déjà considérer comme l'un des buts de la saison, en envoyant une demi-volée sur-puissante sous la barre d'Anthony Lopes à la suite d'un corner mal repoussé par la défense lyonnaise (42ème).

Les Rhodaniens ont pris un coup sur la tête au pire moment qui soit, juste avant la mi-temps, et Youssouf Koné a ressenti le besoin de se venger dès le retour des vestiaires en envoyant son front dans le visage de Delort (51ème). Carton rouge aussi bête que logique pour le défenseur malien, déjà impliqué sur l'action amenant le pénalty en première période. Paradoxalement, c'est en infériorité numérique que l'OL s'est procuré sa meilleure occasion, quand Jason Denayer a fait trembler le filet extérieur de Rulli en reprenant de la tête un bon coup-franc de Traoré (61ème).

La masterclass de Jordan Ferri

Cette grosse alerte a eu le don de remobiliser les hommes de Michel Der Zakarian, totalement dominateurs en seconde période et portés par un excellent Jordan Ferri. Face à ses anciens coéquipiers, le milieu de terrain de 27 ans a livré une prestation XXL dans l'entre-jeu, avec 8 duels gagnés, 3 passes clefs, 83 ballons touchés et 95% de passes réussies. Arrivé lui aussi cet été seulement, il s'impose déjà comme un patron de cette équipe montpelliéraine, passée 12e du classement (à égalité avec St-Etienne à la 7e place) grâce à ce premier succès de la saison. Lyon reste au second rang, mais ce revers en terres héraultaises restera comme le premier échec de sa saison.