L1

L'OL doit se ressaisir face à Angers !

Commentaire(s)
Terrier veut ralencer la machine lyonnaise
Terrier veut ralencer la machine lyonnaise

Avec le départ d’ores et déjà annoncé de Bruno Genesio, l’Olympique Lyonnais compte bien retrouver un public à fond derrière lui, ce vendredi, pour défier Angers. Les Gones, sur une série de trois défaites consécutives (Rennes en Coupe de France, Dijon et Nantes en Ligue 1), ont perdu du chemin sur le Lille OSC, deuxième du championnat. Les petits protégés de Jean-Michel Aulas doivent maintenant avoir l’ambition de conserver la troisième place pour espérer disputer la Ligue des Champions l’an prochain.

Etre supporter de l’Olympique Lyonnais offre de très belles émotions, comme de très mauvaises. Cette saison, le peuple rhodanien est passé par toutes les émotions, entre les exploits réalisés face à Manchester City en Ligue des Champions ou la victoire face au PSG et les défaites agaçantes des dernières semaines et les bouilles de football livrées par les joueurs de Bruno Genesio. Depuis trois matchs, le ras-le-bol est d’ailleurs plus que profond en raison des prestations désastreuses des Lyonnais dans un moment plus qu’important : le sprint final pour accrocher la Ligue des Champions. Après deux échecs cuisants en championnat face à Dijon et Nantes, l’OL doit se ressaisir dès vendredi 20h45 en affrontant le SCO d’Angers à domicile. Pour le compte de la 33e journée, les Gones ont tout intérêt à se relancer (l’OL part favori des bookmakers de ce match face à Angers) avant d’affronter l’OM à la 36ème journée et pour éviter le potentiel retour en force du rival stéphanois, quatrième du championnat à 3 petits points seulement.

« On a la chance d’entamer la journée les premiers. Cela peut mettre la pression aux autres concurrents. C’est une équipe solide défensivement avec de gros gabarits », explique Martin Terrier sur le plateau d’OL TV. Le jeune Gone, arrivé cet été en provenance de Strasbourg (il appartenait à Lille), brille ces dernières semaines et réalise des matchs pleins à chacune de ces apparitions. Auteur de 9 buts toutes compétitions confondues en 36 apparitions, l’attaquant de 22 ans est décisif toutes les 181 minutes (1 but tous les deux matchs) et est capable d’évoluer dans l’axe comme sur le côté gauche. Une alternative intéressante pour Bruno Genesio, qui dispute là ces derniers matchs à la tête du club lyonnais.

Terrier pourrait également être le sauveur de l’OL, à l’image de Memphis Depay l’an dernier. Le Batave, au fond du gouffre cette saison, avait réalisé de grandes choses au mois d’avril 2018 pour permettre à l’Olympique Lyonnais de finir à la troisième place du championnat. Il s’était notamment distingué par un triplé lors de la dernière journée de championnat face à Nice (victoire 3-2) pour assurer une place en Ligue des Champions ! Cette saison, ni lui, ni Nabil Fekir n’ont su avoir un niveau de jeu constant pour porter l’OL lors des coups durs. Le Batave est ailleurs mentalement et le Français n’est jamais redescendu de son titre de champion du Monde. Bon par intermittence, le capitaine de l’OL doit maintenant se concentrer sur cette fin de saison avant de trancher pour son avenir : prolonger avec son club formateur ou quitter, enfin, le Rhône.