L1

L'OL profite des cadeaux de Monaco (résumé et notes)

Commentaire(s)
Lyon s'impose facilement
Lyon s'impose facilement

L'Olympique Lyonnais s'est imposé 4 buts à 1 face à l'AS Monaco ce dimanche soir. Depay, Toko Ekambi, par deux fois, et Houssem Aouar sont les buteurs côté Lyonnais.

Ligue 1 - 8e Journée

Lyon
4 - 14 - 0 Monaco
M. Depay 12'
K. Toko Ekambi 34'
H. Aouar (P.) 41'
K. Toko Ekambi 44'
48' W. Ben Yedder (P.)

L'Olympique Lyonnais s'offre un imposant succès face à l'AS Monaco 4-1, ce dimanche, en clôture de la 8ème journée de Ligue 1. Si on a vu beaucoup de buts sur cette rencontre, les deux équipes n'ont pas proposé une grande rencontre sur le plan tactique, ou plutôt offert la plupart des buts en raison d'erreurs et de mauvais placements. Explications...

Tout le monde le sait, l'OL, en particulier depuis la prise de pouvoir de Rudi Garcia, connaît tous les malheurs du monde à proposer du jeu et remporter des matchs lorsque les Gones évoluent face à un bloc bas et ont la possession du ballon. Tout le monde le sait oui, sauf une personne : Niko Kovac. Le coach allemand de l'ASM a décidé de faire l'inverse ce soir et le résultat est sans appel : 0-4 à la mi-temps. Si l'intention de vouloir le contrôle du ballon, même à l'extérieur, est plutôt louable, le technicien s'est finalement fourvoyé, la faute à une défense calamiteuse.

Monaco a tout faux défensivement

Dès la 10ème minute, l'OL part en contre à la suite d'une perte de balle de Ruben Aguilar, placé exceptionnellement dans le couloir gauche. Kadewere lance alors Aouar dans la profondeur, qui remet en une touche en retrait pour Memphis Depay, étrangement seul. Le Batave, excellent ce soir, n'a plus qu'à tromper Lecomte (1-0). Si Monaco se crée logiquement des occasions, à l'image de cette tête de Fofana détournée par Lopes à la 19ème minute, Lyon fait mouche, encore une fois, sur le jeu de transition. Touché au milieu de terrain, Memphis Depay contrôle de la poitrine avant de lancer en profondeur Kadewere, qui centre en première intention. Karl Toko Ekambi coupe dans l'axe, contrôle d'un piqué pour lober le défenseur et devance Lecomte pour marquer dans le but vide (2-0, 34ème). Les deux premiers buts sont des parfaits exemples de contres travaillés à l'entraînement et Monaco paie sa naïveté.

En face, la défense monégasque prend énormément de temps à se replier, gère très mal la profondeur et se laisse avoir par des longs ballons de la défense lyonnaise. L'OL n'a pas besoin de toucher énormément la balle pour faire mouche (27% de possession) et deux nouveaux buts vont être inscrits juste avant la pause. Sur la gauche, Karl Toko Ekambi, pas attaqué par le décevant Sidibé, trouve Depay dans l'angle de la surface, qui lui remet d'une fantastique talonnade. Le Camerounais s'infiltre dans la surface et est accroché par le latéral français. Un pénalty logique, que Memphis offre à Aouar. Le milieu de terrain n'a plus qu'à convertir devant le malheureux Lecomte (3-0, 41ème). KTE, l'un des hommes de la mi-temps, profite enfin d'une mésentente grossière entre Florentino et Badiashile, qui renvoie le ballon sur le Portugais, pour récupérer le ballon et marquer le quatrième but juste avant la pause (4-0, 44ème).

Monaco revient avec de meilleures intentions

La mi-temps permet à Niko Kovac de rectifier pas mal de choses, avec trois changements : Sidibé, Jovetic, et Florentino sont remplacés par Caio Henrique, Matsima et Fabregas et un nouveau dispositif : le 3-5-2. Ce réajustement permet aux Monégasques d'être plus sûrs défensivement et de réinstaller Ruben Aguilar dans le couloir droit. Le latéral, beaucoup plus à l'aise à son poste, obtient un pénalty dès l'entame du second acte en étant accroché par Diomandé. Ben Yedder ne tremble pas pour débloquer le compteur monégasque (4-1, 48ème). Ce but a le mérite d'offrir un peu de confiance aux Bleu-et-Jaune, qui se montrent beaucoup plus solides. L'OL semble, aussi, baisser le pied malgré cette large avance, pour éviter de se faire peur comme à Strasbourg la semaine passée (victoire 3-2 après avoir mené 3-0).

Pour autant, Monaco ne parvient pas à refaire son retard et, au fil de la rencontre, l'OL se recrée de grosses occasions, notamment par l'intermédiaire de Moussa Dembélé. En manque de confiance depuis le début de la saison, l'international U21 français manque un face à face seul devant Lecomte en reprenant un centre de Toko Ekambi du tibia (77ème). La recrue estival Mattai De Sciglio touche aussi le poteau de Benjamin Lecomte sur un centre tir (87ème). La seule ombre au tableau est, assurément, l'exclusion sévère de Melvin Bard dans le temps additionnel en ratant son dégagement et en touchant Ruben Aguilar.