L1

L'OL s'en sort dans la douleur (analyse et notes)

Commentaire(s)
Nabil Fekir et l'OL sont allés s'imposer à Angers, vendredi soir
Nabil Fekir et l'OL sont allés s'imposer à Angers, vendredi soir

A cinq jours de sa demi-finale aller de Ligue Europa face à l'Ajax, l'OL a décroché une victoire aussi précieuse que difficile à Angers, vendredi soir, en ouverture de la 35e journée de Ligue 1 (2-1). Les Lyonnais reprennent provisoirement la quatrième place du classement.

Ligue 1 - 35e journée
SCO Angers - Olympique Lyonnais : 1-2 (0-2)
Buts : N'Doye (49e) pour Angers ; Valbuena (17e), Fekir (42e) pour l'OL

LE FAIT DU MATCH

Le SCO a touché du bois. Alors que l'OL a fait preuve d'un réalisme froid en première période, les Angevins ont, eux, eu beaucoup de mal à concrétiser leurs nombreuses occasions au cours de cette rencontre. Revenus dans la partie grâce à la réduction du score de N'Doye en début de deuxième période, les hommes de Stéphane Moulin ont échoué de peu dans leur quête de points. La faute, notamment, à ce manque de réussite symbolisé par cette tête de Toko Ekambi à un quart d'heure de la fin. Sur un excellent service de Mangani, l'ailier angevin a repris le ballon d'une tentative lobée venue s'écraser sur la transversale de Lopes.

LES BUTS

0-1 (17e) : au coeur de leur surface, les Angevins ne parviennent pas à se dégager. Après une première frayeur, Gonalons hérite du ballon au deuxième poteau et centre fort. Letellier intervient du poing mais Valbuena se trouve sur la trajectoire et ouvre la marque du genou droit.

0-2 (42e) : après une faute de Mangani, Fekir obtient un bon coup franc qu'il se charge lui-même de frapper. Sa tentative du pied gauche évite le mur angevin avant de surprendre Letellier, auteur d'une faute de main. L'OL double ainsi la mise... sur sa deuxième frappe de la rencontre.

1-2 (49e) : après une frappe de Toko Ekambi déviée par Morel en corner, Mangani trouve la tête de N'Doye. Le capitaine angevin prend le dessus sur la défense lyonnaise pour battre Lopes sur sa droite.

L'HOMME DU MATCH

Cheikh N'Doye. Durant de longues minutes, le capitaine angevin a symbolisé la mainmise du SCO sur son adversaire du soir. Toujours aussi impressionnant dans le travail qu'il abat, le milieu de terrain sénégalais s'est souvent montré en bonne position face au but de Lopes. C'est même lui qui a réduit la marque au retour des vestiaires. Chose qu'il aurait pu faire à la fin du premier acte, butant finalement sur Lopes après une passe en retrait mal ajustée par Diakhaby. En seconde période, il a eu de nouvelles occasions de marquer, avec notamment une reprise trop écrasée dans la surface lyonnaise. De quoi laisser des regrets aux hommes de Stéphane Moulin.

LES NOTES

Angers : Letellier (5,5) - Cissokho (6), Pavlovic (4), Thomas (5,5), Manceau (5) - N'Doye (6,5), Santamaria (6), Mangani (6) - J.Bamba (5), Diedhiou (5), Toko-Ekambi (5,5).

Lyon : Lopes (6) - Jallet (5), Nkoulou (4), Diakhaby (4), Morel (6) - Gonalons (5), Tousart (5) - Cornet (4), Tolisso (5,5), Valbuena (5) - Fekir (6).

LES CONSEQUENCES

L'OL peut souffler. Largement malmenés, notamment en première période, les hommes de Bruno Genesio ont tout de même réussi à ramener trois points de ce déplacement à Angers. Trois points extrêmement précieux dans la course aux places européennes. Avec ce succès, les Lyonnais repassent provisoirement devant Bordeaux à la quatrième place du classement. De bon augure avant de se déplacer à Amsterdam, mercredi, pour affronter l'Ajax en demi-finale aller de la Ligue Europa. Sauf qu'une frayeur est venue ternir cette victoire : la sortie sur civière de Corentin Tolisso, victime d'un violent tacle de Pavlovic, directement expulsé.

Les Angevins, eux, pourront s'en vouloir. Dans la foulée de leur qualification, cette semaine, pour la finale de la Coupe de France aux dépens de Guingamp, les joueurs du SCO ont proposé une excellente première période. Ils ont simplement pêché dans la finition. Pire encore, ils se sont retrouvés menés de deux buts à la pause... sur les deux seules tentatives de leurs adversaires ! N'Doye a bien relancé les débats mais cela n'a pas suffi. Après avoir encore tenu tête à un cador du championnat, le SCO s'est à nouveau incliné. Et reste englué dans la deuxième partie du classement, toujours pas assuré du maintien avec ses 39 unités au compteur.

Photos Matchs : SCO Angers 1 - 2 OL