L1

L'OL s'impose logiquement à Monaco (résumé et notes)

Commentaire(s)

L'Olympique Lyonnais a rendu une copie très sérieuse pour lancer sa saison par une victoire sur le terrain de l'AS Monaco (0-3) lors de la 1ère journée de Ligue 1. Plus justes techniquement et ultra réalistes offensivement, les Gones ont obtenu un succès logique en Principauté.

Ligue 1 - 1e Journée

Monaco
0 - 30 - 2 Lyon
5' M. Dembélé
36' M. Depay
80' L. Tousart

L'heure de la reprise a sonné pour les vingt formations de Ligue 1 ! Ce vendredi soir, au Stade Louis II, l'AS Monaco et l'Olympique Lyonnais donnaient le coup d'envoi de cette saison 2019/2020. Qui dit nouvel exercice, dit aussi nouveaux visages de part et d'autres. Côté lyonnais, Andersen, Koné et Mendes sont titulaires pour ce premier match officiel, tandis que dans les rangs monégasques, Lecomte et Aguilar débutent, tout comme les jeunes Panzo et Foster. A noter que Sylvinho a choisi Jason Denayer pour devenir le nouveau capitaine rhodanien suite au départ de Nabil Fekir pour le Betis Séville. Dans la Principauté, il ne faut pas patienter très longtemps pour voir le premier but de la saison puisque Dembélé ouvre le score dès la 5e minute. Sur un corner parfaitement frappé par Traoré, l'attaquant français, situé dans les six mètres, fait un pas de recul et prend le meilleur sur Glik et Jemerson pour catapulter le ballon de la tête au fond des filets monégasques (5e, 0-1).

Si l'ouverture du score est lyonnaise, ce sont bien les joueurs de l'ASM qui monopolisent le ballon en ce début de match, mais ces derniers se heurtent au bloc lyonnais, positionné en 4-4-2 sur les transitions défensives. Au delà de la rigueur imposée dans les duels, le milieu lyonnais, à l'image de Aouar et Mendes notamment, fait preuve d'une belle justesse technique, permettant à l'équipe de ressortir proprement le ballon. Le fait du match intervient alors à l'approche de la demi-heure de jeu. A l'entrée de la surface lyonnaise, Fabregas se rend coupable d'une semelle aussi vilaine qu'inutile sur le mollet de Dubois (27e). Dans un premier temps, monsieur Buquet sort le carton jaune avant de finalement expulser le milieu espagnol après avoir consulté les images (30e). Dès lors, le match devient plus haché et l'arbitre de la rencontre a du travail en raison des fautes qui se répètent. Déjà dominateurs et maîtres de leur sujet, les Lyonnais font le break par l'intermédiaire de Depay. Servi plein axe, à 30 mètres des buts, personne ne sort sur le Néerlandais qui décide de prendre sa chance. Sur sa ligne, Lecomte fait le choix étonnant de mettre le pied pour tenter de stopper cette frappe rasante mais le ballon ricoche et termine au fond des buts (36e, 0-2).

L'OL fait preuve de sérieux

Plutôt logiquement suite à l'expulsion de Fabregas et au second but lyonnais, l'ASM recule en fin de première période afin d'éviter un naufrage avant la pause. A la mi-temps, Jardim décide de remplacer le jeune Foster, très peu sollicité lors du premier acte, par Boschilia. Offensivement, la pause n'a pas altéré les velléités lyonnaises, à l'image d'une tentative de Dembélé repoussée du tibia par Lecomte dès la reprise du match (47e). Les joueurs asémistes tentent de se projeter mais leurs actions sont poussives et peinent à aller au bout, l'infériorité numérique n'aidant en rien leurs initiatives. De l'autre côté du terrain, Lecomte se montre encore décisif en déviant le ballon en corner alors que Jemerson, en taclant dans les pieds de Traoré, avait envoyé le cuir en direction de son propre but (56e). Finalement, il faut attendre l'heure de jeu pour voir Lopes être inquiété. Après un très beau jeu en triangle, plein axe, Henrichs lance Martins en profondeur dans la surface mais le Portugais est gêné par le retour d'Andersen et sa frappe est bien contrée par son compatriote dans les cages (61e).

Malgré leur avantage, les Gones veulent définitivement se mettre à l'abri et ils sont proches de le faire sur un contre. Auteur d'un bel appel côté droit, Dembélé est servi dans le couloir. Dans la zone de vérité, il voit Depay stopper sa course et lui transmet le ballon en retrait. Le Néerlandais tente de reprendre sans contrôle du pied gauche mais sa tentative passe de peu à côté, alors que Lecomte était resté médusé sur sa ligne (69e). La suivante est finalement la bonne pour l'OL qui scelle le sort de cette rencontre. Après une erreur de Glik, Dembélé part au but. Contraint de repasser par derrière, l'avant-centre remise sur Mendes, qui glisse le ballon à Tousart. Le milieu lyonnais, auteur d'un match appliqué, prend sa chance sans contrôle depuis l'entrée de la surface. Son tir à ras de terre fait mouche et finit au fond (80e, 0-3). Le match se conclut sur cette nette et logique victoire de Lyon. Monaco n'a pas existé offensivement en l'absence de plusieurs cadres tels que Falcao ou Golovine, et les erreurs commises dans les zones à risque ont été payées chères.

Photos Matchs : Monaco 0 - 3 Lyon