L1

Riolo évoque l'absence d'Aulas dans les négociations avec Canal

Commentaire(s)
Aulas pointé du doigt par Riolo
Aulas pointé du doigt par Riolo

Daniel Riolo a évoqué, hier dans l'After, les réunions de la LFP pour négocier avec Canal+ le paiement des droits TV. Selon l'éditorialiste de RMC, la présence de Nasser Al-Khelaïfi est plus que logique et marque surtout une reconnaissance des autres présidents de Ligue 1 sur les compétences du Parisien. "Ce sont les présidents qui ont dit à Nasser d’y aller. Al-Khelaïfi a répondu ok. Pourquoi ? Parce qu’on juge qu’il est compétent sur ces dossiers. Et parce qu’il n’aura pas de mal à dire à beIN : 'allonge l’oseille coco parce que tous les clubs en ont besoin'. Tu fais déjà des deals avec Canal+, tu en as fait pour la saison prochaine, tu es en business. La situation est aujourd’hui tellement critique pour les clubs français, pourquoi ne pas envoyer celui qui maîtrise le mieux le dossier ?"

Plus que la présence de Nasser Al-Khelaïfi, l'absence de Jean-Michel Aulas, dans ce groupe de quatre présidents élus (Eyraud, NAK, Sadran et Rivère), a beaucoup surpris. Pour Riolo, les présidents ne font tout simplement plus confiance au dirigeant lyonnais. "Et puis, il y a ce que certains présidents m’ont dit : 'Je veux bien qu’on soit anti-Qatar, qu’on dise qu’ils font cela dans leur intérêt comme tout le monde, mais Nasser Al-Khelaïfi ça fait maintenant huit ans qu’il est avec nous. C’est un mec qui fait partie de la famille du football français. C’est un mec qui s’entend très bien avec Nicollin, Rivère, Caïazzo, qui s’entend bien avec les mecs de l’OM, avec tout le monde. Il est respecté. Et il a envie de bosser pour sauver le football français. Et s’il y a un mec à l’écart, en qui plus personne n’a confiance, c’est Jean-Michel Aulas !"