L1

Six sénateurs, dont quatre du Rhône, déposent un amendement pour faire reprendre la L1

Commentaire(s)

Le sort du foot français se retrouve débattu au Sénat. Lundi, six sénateurs et sénatrices ont déposé un amendement visant à permettre la reprise de la saison 2019-2020 des sports professionnels. "Les Fédérations sportives délégataires et les Ligues professionnelles peuvent décider de reprendre les compétitions professionnelles afin d'achever la saison 2019-2020, si la situation sanitaire le permet et après avis du comité de scientifiques prévu à l'article L. 3131-19 du code de la santé publique", peut-on lire dans cet amendement n°242. "Elles définissent pour ce faire, sous leur responsabilité, et en accord avec l'État, un protocole sanitaire adapté à la reprise des compétitions qui détermine les conditions dans lesquelles les sportifs, les personnels nécessaires et le public peuvent participer à ces compétitions." Cet amendement, qui ressemble à un mince motif d'espoir pour le président lyonnais Jean-Michel Aulas, a été déposé par quatre sénateurs du Rhône, sur six au total.

Un autre amendement a été proposé, afin de demander au comité scientifique de se prononcer avant la fin juin sur "les risques sanitaires attachés à la reprise des compétitions sportives professionnelles et amateurs pour la saison sportive 2020-2021". Ces deux amendements ont peu de chance d'être adoptés, rappelle L'Equipe, puisque le gouvernement a déjà donné un avis défavorable à une reprise. S'ils étaient adoptés par le Sénat, ils devraient ensuite passer devant l'Assemblée nationale, où ils seraient probablement rejetés.