L1

Trois Lyonnais dans l'équipe-type de la 20e journée

Commentaire(s)

Première équipe-type de l'année 2020 avec la sélection, par la rédaction de MadeinFOOT, des onze meilleurs joueurs de la 20e journée de Ligue 1.

L'ÉQUIPE-TYPE DE LA 20E JOURNÉE

  • Alfred Gomis (Dijon) : Dijon a prouvé qu’il aimait les gros poissons de notre championnat en battant Lille (1-0) et, comme face à Paris, Lyon ou Marseille plus tôt dans la saison, rien n’aurait été possible sans son portier sénégalais, auteur de 6 arrêts pour préserver sa cage inviolée.
  • Marcelo (Lyon) : 100% de duels aériens gagnés pour le défenseur brésilien, très solide à Bordeaux (victoire 1-2). On notera aussi sa justesse dans la relance, avec notamment 8 longs ballons réussis. Conspué par son propre public en fin d’année dernière, Marcelo semble avoir regagné du crédit dans le Rhône.
  • Kamil Glik (Monaco) : lui aussi retrouve peu à peu le niveau qui est le sien. Dimanche à Paris (3-3), il était le patron d’une défense monégasque qui, à l’exception des coups d’éclat de Neymar, a bien su contenir l’attaque flamboyante des champions de France (4 dégagements, 3 interceptions, 4 tacles, 5 duels gagnés sur 6, 0 faute).
  • Duje Caleta-Car (Marseille) : à Rennes (victoire 0-1), le robuste défenseur croate a maintenu à lui seul le bateau marseillais à flot. Omniprésent dans sa surface de réparation (7 dégagements, 3 duels remportés sur 6, 4 duels aériens gagnés sur 5), il a également secondé Amavi lorsque celui-ci était monté aux avant-postes.
  • Gelson Martins (Monaco) : sa prestation aurait été parfaite s’il n’avait pas perdu un ballon à l’origine de l’ouverture du score parisienne et provoqué un pénalty en crochetant Mbappé dans sa surface. Auteur de l’égalisation à 1-1, il a provoqué le 3e but de l’ASM et fait beaucoup de mal à Juan Bernat dans son couloir (9 dribbles réussis, 11 duels gagnés).
  • Ludovic Blas (Nantes) : juste dans ses transmissions (94% de passes réussies), notamment à l’approche des buts adverses (3 passes avant un tir), il a inscrit le but du break des Canaris à St-Etienne (0-2) à l’issue d’un joli mouvement côté gauche. Il est ainsi devenu le meilleur buteur du FCN cette saison, avec 5 réalisations.
  • Houssem Aouar (Lyon) : excellent au côté de Maxence Caqueret, qui aurait tout aussi bien pu se retrouver dans cette équipe-type, le numéro 8 de l’OL a remporté 10 duels, frappé à 5 reprises (3 tirs cadrés), réussi 3 passes avant un tir et 6 dribbles. Sans être décisif, il est clairement sorti du lot.
  • Maxwel Cornet (Lyon) : très présent sur le front de l'attaque (76 ballons touchés, 3 passes clés, 7 centres, 2 grosses occasions créées), l'Ivoirien a été récompensé de sa justesse technique (84% de passes réussies) et de ses nombreux efforts (7 duels remportés, 2 interceptions, 1 tacle) par le but de l’égalisation, certes un peu chanceux, puis par une passe décisive pour Dembélé.
  • Neymar (PSG) : alors que les trois autres fantastiques (Di Maria, Mbappé et Icardi) étaient peu en verve, le Brésilien s’est démené pour éviter au PSG sa quatrième défaite de la saison, avec un doublé et un csc provoqué (6 tirs au total, dont 4 cadrés).
  • Gaëtan Laborde (Montpellier) : auteur du but de l'égalisation pour Montpellier, l'attaquant a fait parler la poudre avec une tête sauvée par Gurtner, un poteau fracassé mais aussi deux passes clés, dont une décisive pour la volée sublime de Delort.
  • Gaëtan Charbonnier (Brest) : le longiligne attaquant du Stade Brestois a marqué la soirée de samedi, en oeuvrant activement dans la remontée des Bretons à Toulouse (2-5) avec un doublé somptueux, lui qui n’avait plus marqué depuis le 24 août et la 3ème journée (1-0 face à Reims) !