L1 - Un triplé de Memphis qualifie l'OL en Ligue des Champions ! (résumé et notes)

Un triplé de Memphis qualifie l'OL en Ligue des Champions ! (résumé et notes)


Memphis s'est offert un triplé samedi soir
Memphis s'est offert un triplé samedi soir

L'Olympique Lyonnais s'est imposé dans un match complètement fou face à Nice, lors de la dernière journée de Ligue 1 samedi soir (3-2). D'un triplé, Memphis Depay a envoyé les Rhodaniens en Ligue des Champions.

Ligue 1 - 38e journée
Olympique Lyonnais - OGC Nice : 3-2 (0-1)
Buts : Depay (48e, 65e, 86e) pour Lyon, Plea (18e, 88e) pour Nice.

Qui participera à la prochaine Ligue des Champions ? Et à la prochaine Ligue Europa ? Amateurs et supporters de foot pouvaient se réjouir, samedi soir, d'avoir droit à autant de suspense avant le coup d'envoi de la 38e et dernière journée de Ligue 1. Ce Lyon - Nice, disputé au Groupama Stadium, cristallisait ces enjeux. D'un côté, un OL maître de son destin et assuré de se qualifier directement pour la C1 en cas de victoire, mais freiné par une défaite à Strasbourg samedi dernier. De l'autre, des Aiglons désireux de conserver leur sixième place, synonyme de possible qualification en C3, voire de venir titiller le Stade Rennais. Et les débats ont été à la hauteur de l'événement.

L'OL rentre avec beaucoup d'agressivité dans son match. Nice joue bas, Saint-Maximin ne fait pas suffisamment d'efforts défensifs et Mendy en profite pour monter très régulièrement dans son couloir gauche. Mais ce constat ne dure que quelques minutes seulement. Si Lyon domine, Nice fait très mal aux locaux par ses sorties de balle très rapides et d'une incroyable justesse technique. Au milieu, le trio Cyprien - Tameze - Seri fait la loi et défensivement, les hommes de Lucien Favre sont également très bien en place. L'OL a globalement le ballon mais Plea fait très mal au bloc des Gones grâce à ses appels tranchants en profondeur. Sur l'un d'entre eux, l'attaquant des Aiglons s'en va tromper un Gorgelin moyennement inspiré pour ouvrir le score, très bien servi par Balotelli (18e).

De leur côté, les hommes de Bruno Genesio ont les occasions d'ouvrir le score puis d'égaliser mais font face à trois problèmes. Un manque d'efficacité, quand Aouar voit sa tête dans la surface être repoussée par Benitez (23e). Un manque de réussite, aussi, lorsque les frappes puissantes de Fekir (10e) et Tousart (14e) passent tout proche de la lucarne gauche où que Traoré attrape le montant (32e). Enfin, une manie de trop chercher le penalty à l'image de Fekir sur des fautes inexistantes (34e) ou sur des exagérations trop importantes (45e). En revanche, l'intervention de Seri sur Memphis en début de match était belle et bien limite (8e).

La reprise canon pour Lyon, le triplé pour Depay

L'OL reprend les débats à toute vitesse après la pause. Aouar oblige d'abord Benitez à une belle parade (46e) alors que Mariano manque le cadre de la tête à bout portant dans la foulée. Survoltés, les Gones ne laissent pas les Aiglons respirer et Memphis égalise très rapidement en concluant un superbe travail de Fekir (48e). Les visiteurs ne touchent plus terre et l'OL continue de solliciter Benitez (57e) ou de tutoyer les montants de ce dernier (58e). C'est paradoxalement quand la tempête s'estompe que l'on entend presque le bruit du vent dans les travées du Parc OL. Balotelli, à la limite du hors-jeu, hérite d'une frappe déviée mais ne trouve pas le cadre, seul au point de penalty (62e).

Un très gros avertissement pour les Gones, qui n'en demandaient pas tant. Et qui n'en attendaient peut-être pas tant de Memphis Depay, quand le Néerlandais décide de placer son ballon sous le mur niçois sur un coup-franc aux 20 mètres. Un coup de génie qui fait exploser le Parc OL et qualifie virtuellement Lyon pour la Ligue des Champions (65e). La tension monte d'un cran et un début d'échauffourées a lieu quand Rafael et Plea s'accrochent le long de la touche (68e). Les Aiglons commencent à sérieusement pousser à partir du dernier quart d'heure et Lucien Favre fait rentrer des forces vives devant. Peu sollicité samedi soir, Gorgelin l'est sérieusement à dix minutes du terme. Le remplaçant de Lopes s'envole d'abord superbement sur une frappe du gauche de Plea, avant de complètement se trouer sur le corner qui suit, donnant au passage une immense frayeur à sa défense (80e).

Et à cette nouvelle occasion niçoise, Lyon répond par un nouveau but de Depay. L'ancien joueur de Manchester United, mis sur orbite par Traoré, s'offre un triplé qui vaut extrêmement cher pour le club de Jean-Michel Aulas (86e). Mais ce match est définitivement fou et Plea réduit le score à quelques minutes du terme (88e). Traoré et ses coéquipiers gèrent très mal les derniers coups et se font peur jusqu'au bout. Pas de quoi craquer, cependant. Soulagés, les Lyonnais exultent et arrachent leur ticket pour la C1. Nice, de son côté, dit adieu à la Ligue Europa.

LES NOTES

OL : Gorgelin (5) – Rafael (5,5), Marcelo (6), Morel (3), F.Mendy (5) – Aouar (6), Tousart (6), Ndombele (5) puis Mariano (45e) – Fekir (cap) (6) – Depay (8), B.Traoré (6)

NICE: Benitez (6) – Souquet (5), Marlon (4), Dante (cap) (5), Le Marchand (4) – Cyprien (6), Tameze (6), Seri (6) – Saint-Maximin (5), Balotelli (5), Plea (7)

Photos Matchs : Lyon 3 - 2 Nice