LDC

Juve-OL : L'éclosion de Maxence Crack-eret

Commentaire(s)

Auteur d'une prestation remarquable et remarquée, Maxence Caqueret a fait forte impression face à la Juve.

"Maxence Caqueret a magnifiquement suppléé Lucas Tousart, à qui je fais un petit coucou, à lui et à Martin Terrier, parce qu'ils étaient dans le groupe à l'aller". Ses mots de Rudi Garcia ne sont probablement pas assez forts pour mettre en lumière la prestation de Maxence Caqueret hier soir contre la Juve. Titulaire pour son premier match de Ligue des Champions, le jeune milieu de terrain de 20 ans, formé à l'OL, a tout simplement rayonné dans l'entrejeu. Malgré des tâches plus défensives qu'offensives, liées au scénario de la rencontre, l'international français n'a pas été tétanisé par l'évènement, loin de là (4 dribbles réussis, 45 ballons touchés).

Au contraire, Caqueret a réussi à faire de son petit gabarit (1,74 m, 63 kg) une vraie force comparée à son homologue turinois, Adrien Rabiot. En deuxième période, il gratte notamment un ballon dans les pieds de l'ancien Parisien grâce à ses premiers appuis, très rapides, malgré une position, au départ, désavantageuse (56ème). Plus globalement, le gamin de l'OL a terminé meilleur récupérateur du match avec 7 ballons (dont 3 dans le camp adverse en première période). En deuxième mi-temps, dans une position plus proche de ses cages, il a gratté les ballons dans ses 20 mètres. Il compte également 3 interceptions, le meilleur côté Lyonnais avec Marcelo.

Généreux dans l'effort, Caqueret a montré qu'il avait trois, voire quatre poumons avec ses 11,5 kilomètres parcourus. S'il a commis quelques erreurs, notamment sur l'action amenant le pénalty de la Juve en première période, le natif de Vénissieux a prouvé, avec cette rencontre, qu'il avait désormais sa place dans le XI de départ de l'OL. Déjà très intéressant en Ligue 1 avant l'arrêt de la saison, par sa technique et ses qualités de passe, il montre aussi qu'il peut se muer en milieu relayeur au profil plus défensif lorsque l'adversité monte d'un cran. Et le prochain test s'annonce tout aussi compliqué, puisqu'il devra museler Kevin De Bruyne et Manchester City !