LDC

L'OL dominé à Séville (analyse et notes)

Mapou et l'OL ont concédé leur première défaite de la saison en C1.

Malgré plusieurs occasions nettes en sa faveur, l'OL a concédé une défaite somme toute logique sur la pelouse du FC Séville, ce mardi (1-0). Le club rhodanien peut même s'estimer heureux de repartir avec seulement un but encaissé, après avoir subi une grosse domination andalouse, notamment en 2e période.

Ligue des Champions - 2e journée (groupe H)
FC Séville - Olympique Lyonnais : 1-0 (0-0)
But : Ben Yedder (52e) pour Séville.

LE FAIT DU MATCH

Le stade Ramon Sanchez-Pizjuan et des poteaux capricieux : les symboles des deux plus grands malheurs du football français réunis en un seul match. Ce soir, les montants étaient clairement sévillans, puisqu'ils ont repoussé, à deux reprises, les tentatives lyonnaises, signées Nabil Fekir (11e), puis Corentin Tolisso (76e). Deux grosses occasions survenues à des moments clés de la rencontre et qui auraient pu changer son cours.

LES BUTS

1-0 (52e) : Une touche jouée depuis la droite arrive sur N'Zonzi. Le grand milieu de terrain français fait parler sa patte droite pour alerter Luciano Vietto, délaissé par le marquage trop laxiste de Yanga-Mbiwa. Anthony Lopes sort de ses cages à contre temps et se fait lober par la tête de l'attaquant argentin, qui trouve, aux six mètres, Wissam Ben Yedder. L'ancien Toulousain devance Morel et conclu, de la tête lui aussi.

L'HOMME DU MATCH

Samir Nasri : très en forme en ce début de saison, le Marseillais a ébloui de toute sa classe le public sévillan. Ses dribbles ont mis à mal l'arrière-garde lyonnaise, qui a également eu beaucoup de mal à lire et anticiper ses passes. S'il n'est pas impliqué sur l'unique but de la rencontre, Nasri aurait pu être décisif, si Luciano Vietto avait transformé son pénalty, à la 68e minute de jeu. En effet, c'est lui qui a provoqué la faute maladroite de Jordy Gaspar, quelques secondes plus tôt. À noter également les excellentes prestations de l'ancien Bordelais Mariano et du milieu de terrain français Steven N'Zonzi, excellent à la récupération, mais aussi dans la distribution.

LES NOTES DE L'OL

Lopes (6) - Yanga-Mbiwa (3), Nkoulou (5), Morel (4) - Gaspar (3), Darder (5), Gonalons (6), Tolisso (5), Rybus (5) - Fekir (6) - Cornet (5).

LES CONSÉQUENCES

Comme à Dijon et, plus récemment, Lorient, l'OL a plutôt bien géré sa première mi-temps, avant de sombrer au retour des vestiaires. Les Sévillans ont su en profiter pour imposer leur tempo durant toute la deuxième période, en multipliant les occasions devant les buts d'Anthony Lopes. Sans les nombreux arrêts de leur portier portugais et l'échec de Vietto sur pénalty (68e), les Gones seraient repartis d'Espagne avec une défaite plus embarrassante...

Concédé sur la plus petite des marges, ce revers ne condamne en rien l'OL dans la course aux huitièmes de finale, même si à l'heure actuelle, le club rhodanien pointe en 3e position. Dans le même temps, la Juventus Turin s'est en effet imposée très facilement sur la pelouse du Dinamo Zagreb (0-4).

Le classement du groupe H de la Ligue des Champions

Catégorie :  OL, Ligue des champions
10 photos
Photos Matchs : Séville 1 - 0 OL


réagissez a cette article
infos suivante & précédente

scan infos OL

1 2 3 4 5