L'OL gâche tout contre Hoffenheim (résumé et notes)


Fekir avait ouvert le score
Fekir avait ouvert le score

L'OL a concédé le match nul dans les dernières secondes face à Hoffenheim mercredi (2-2), en phase de groupes de la Ligue des Champions. En supériotié numérique pendant presque une mi-temps et malgré d'innombrables occasions franches, les Rhodaniens ont tout gâché après avoir mené 2-0.

Ligue des Champions - 4ème journée (groupe F)
Olympique Lyonnais - TSG Hoffenheim : 2-2 (2-0)
Buts : Fekir (19ème), Ndombele (28ème) pour l'OL - Kramaric (65e), Kaderabek (92ème) pour Hoffenheim

Mercredi soir, au Groupama Stadium, l'OL et Bruno Genesio avaient donné rendez-vous à leurs supporters pour leur offrir une "revanche" après le piètre spectacle proposé face à Bordeaux samedi (1-1). Car, outre la possibilité de prendre une très belle option sur la qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions face à Hoffenheim, les Gones se devaient de réagir. Depuis le match aller entre les deux équipes (3-3), Lyon avait enchaîné un succès très compliqué à Angers (1-2) avant, donc, ce fameux nul contre les Girondins. Pendant ce temps, la formation allemande, malgré une élimination en Coupe d'Allemagne, avait réalisé deux cartons de suite en Bundesliga.

Une première mi-temps référence pour l'OL

Sous une pluie battante, on croit en début de match à un scénario identique à celui du match aller, avec un Hoffenheim largement dominant dans le jeu. Mais la formation allemande ne se crée pas d'énorme occasion pendant ses dix très bonnes premières minutes et se contente d'un coup de chaud devant le but de Lopes (4e). Puis, petit à petit, les Rhodaniens rentrent dans leur rencontre et multiplient les jolis mouvement, particulièrement sur le côté gauche. Très actif comme piston gauche dans le 3-5-2 mis en place par Bruno Genesio, Mendy fracasse le poteau gauche de Baumann. S'en suit un cafouillage auquel Fekir vient mettre un terme à bout portant pour ouvrir le score (19e).

Mais les Lyonnais ne s'arrêtent pas là et continuent de pousser dans ce gros temps fort. Mendy s'essaye de nouveau (21e) avant de combiner avec Fekir et servir Ndombele en retrait pour le but du break (28e). Le deuxième but de l'international français sur ses deux derniers matchs de C1. Le tout quelques minutes après une superbe parade de Lopes à bout portant devant Belfodil (24e). Dans le sillage d'un Aouar étincelant (29e, 39e) et meilleur passeur de la Ligue des Champions, les hommes de Genesio continuent de maîtriser leur sujet face à des Allemands qui perdent leurs nerfs. A la pause, les locaux ont frappé trois fois plus que leur adversaire (12 contre 4) et rejoignent les vestiaires sous une ovation. Logique.

Lyon a fini par tout gâcher

Egalement portés par un duo Fekir-Ndombele dans un grand soir, les Lyonnais repartent avec les mêmes intentions à la reprise. Aouar se procure une grosse occasion sur un mouvement que Ndombele aurait pu conclure lui-même (49e) avant que Nuhu, dépassé depuis le début de match, ne cède une nouvelle fois devant le capitaine lyonnais pour récolter son deuxième avertissement et laisser les siens à dix. Sur le coup franc qui suit, Denayer se voit refuser un but pour hors-jeu (52e) avant que Fekir, encore lui, ne bute à bout portant sur Baumann (54e). Hoffenheim a clairement la tête sous l'eau, et ne parvient absolument pas à s'en sortir. Encore moins quand il voit Grillitsch sortir sur blessure (57e).

L'OL a beaucoup d'opportunités de tuer définitivement le match (63e, 64e) mais ne parvient pas à le faire. Au lieu de ça, à la suite d'un rude contact entre Schulz et Ndombele le long de la ligne de touche, Kramaric percute dans l'axe et déclenche une frappe croisée qui trompe Lopes (65e) et relance totalement la rencontre. Soudain, les Lyonnais souffrent beaucoup plus physiquement, tant défensivement que dans la gestion des contres. Marcelo et les siens parviennent cependant à ne pas concéder trop d'occasions et sont même plus proches de faire le break que d'encaisser un deuxième but. Mais, à l'image d'un Depay sorti sous les huées, l'OL semble incapable d'exploiter les immenses espaces et occasions (73e, 81, 86e, 89e). Et ce qui devait arriver arriva : sur un coup franc grossièrement concédé par Morel, Kaderabek profite d'un marquage laxiste de Traoré pour égaliser. De quoi gâcher bêtement un match parfois excellent. L'OL est désormais invaincu depuis sept matchs en C1 et toujours deuxième de son groupe F, mais mettra longtemps à digérer un résultat semblable à une faute professionnelle.

LES NOTES

OL : Lopes (7) - Marcelo (6), Denayer (5), Morel (4,5) - Rafael (5), Ndombele (8), Tousart (5), Aouar (7,5), Mendy (8) - Fekir, (8) Depay (4)

Hoffenheim : Baumann (6) - Nuhu (2), Vogt (6), Bicakcic (6) - Kaderabek (4), Grillitsch (6), Demirbay (5,5), Schulz (5,5), Joeliton (5,5) - Belfodil (4), Kramaric (6)

Photos Matchs : Lyon 2 - 2 Hoffenheim