Quand le Real Madrid tremblait face à l'OL de J.M Aulas...

Commentaire(s)
Le
Le

Une nouvelle fois cette année, le Paris Saint-Germain a chuté en Ligue des Champions, éliminé en huitième de finale par Manchester United. Comme une histoire qui se répète, les parisiens, depuis l'arrivée des Qataris en 2011 ne parviennent pas à trouver les clés pour s'imposer dans cette compétition. Mais, on l'oublie trop souvent, ce mal n'est pas uniquement propre au club de la capitale, et même le Real Madrid s'y est cassé les dents. Avant de connaître 4 sacres en 5 ans, les Merengue ont connu 12 ans de disette entre 2002 et 2014. Dans un long entretien accordé à beIN Sports, José Mourinho est revenu sur le contexte de son arrivée à la Casa Blanca en 2010, et sur l'appréhension qui régnait au club vis-à-vis de la compétition reine en Europe.

"Je ne suis pas le meilleur en stats mais je crois que cela faisait sept ou huit ans que le Real n’arrivait même pas à atteindre les quarts de finale (Ndlr: quart de finale en 2004), s'est rappelé José Mourinho. "Ils faisaient les phases de poule et sortaient directement en huitièmes. Pas une demi-finale, pas même un quart de finale. Il y avait une sorte de barrière. Pour ma première saison, on a joué Lyon en huitièmes de finale et le club avait peur (Ndlr: éliminé en 8e par Lyon la saison précédente). Je ne comprenais pas comment on pouvait avoir peur de jouer contre Lyon. Une bonne équipe, mais c’était Lyon. Tout le monde tremblait à cause de la longueur de cette période vraiment négative. On a réussi à les éliminer (Ndlr: en 2010/11), à aller en demi-finales où on a perdu aux tirs au but et de manière assez incroyable (Ndlr: en 2011/12, face au Bayern Munich)."

Commentaire(s)