Bernès dévoile le plan de carrière idéal pour Fekir


Bernès évoque la carrière de Fekir
Bernès évoque la carrière de Fekir

Jean-Pierre Bernès, l'agent de Nabil Fekir, a évoqué, en longueur, la suite de la carrière du Lyonnais au cours d'un entretien pour Le Dauphiné Libéré.

Capitaine et leader technique de l'Olympique Lyonnais depuis le début de la saison, Nabil Fekir a (enfin) retrouvé toutes ses qualités de percussion et de vitesse balle au pied. Le gaucher, qui a eu du mal à se relancer après sa longue blessure au genou, fait maintenant les beaux jours du Parc OL (16 buts, 5 passes en L1), l'enceinte de son club formateur. Forcément, ses prestations font de lui un futur dossier chaud pour Jean-Michel Aulas son président. Mais, à en croire Jean-Pierre Bernès, l'agent du joueur, un départ n'est pas forcément à l'ordre du jour.

"La carrière d’un joueur n’est pas forcément liée à la situation sportive de son club" lâche-t-il d'emblée dans les colonnes du Dauphiné Libéré. "Si éventuellement en fin de saison, et ce n’est pas le cas aujourd’hui, il y avait une décision à prendre. On s’assiérait avec le président Aulas et on trouverait la bonne solution. En respectant avant tout l’Olympique Lyonnais. Chez moi, on ne part pas comme un sauvage ou après un bras de fer". Le Gone est actuellement sous contrat jusqu'en 2020 et reste très heureux d'évoluer dans le Rhône. "Nabil est dans un grand club français si ce n’est le plus grand. Tu sais très bien qu’à un moment donné, on pourra peut-être se poser des questions sur un départ. La décision, on la prendra en toute intelligence, comme des professionnels, et surtout dans l’intérêt de toutes les parties. Quand on part de son club formateur, à qui on doit tout, on part dans de bonnes conditions. Si on doit partir..."

Forcément, Fekir a des ambitions à long terme, dont celle de rejoindre un gros club européen. "Nabil a l’objectif personnel de faire partie d’un club du top 10 européen à terme. Il en a le potentiel. Sans brûler les étapes. Une carrière, ça se construit, petit à petit. (...) Il ne faut pas se brûler, faire attention, car le football, ça va vite". Mais pour le moment, l'OL lui va très bien. "À Lyon, il est très heureux, il adore la ville, c’est son club. Il n’est pas dans une situation dramatique ; Lyon n’est pas un club qui va descendre en Ligue 2, il y a des structures, des bases, des fondations, c’est un club qui est dirigé, qui vient de construire un grand stade, c’est la troisième ville de France. On n’est pas dans le Massif central ou dans la Creuse". Pour conclure, Bernès relativise sur des possibles échec dans la carrière de son poulain. "Et ce n’est pas parce qu’il ne sera pas un jour dans le top 10 européen qu’il n’aura pas bien mené sa carrière ou qu’il sera malheureux".