Affecté mais conforté par Aulas, Genesio veut poursuivre à Lyon

L'entraîneur de l'OL a été visé par une banderole hostile malgré la victoire
L'entraîneur de l'OL a été visé par une banderole hostile malgré la victoire

A l'issue d'une rencontre qui a qualifié Lyon pour la prochaine Ligue des Champions samedi soir, une banderole hostile à Bruno Genesio a été déployée au Parc OL. Malgré tout, Jean-Michel Aulas a une nouvelle fois martelé sa confiance pour l'entraîneur rhodanien.

"Bruno ton amour pour l'OL t'honore mais il est temps de tourner la page". Voilà le genre de banderole qu'on ne s'attendait pas vraiment à voir samedi soir, dans les travées du Groupama Stadium, à l'issue de la victoire lyonnaise contre Nice (3-2) synonyme de qualification en Ligue des Champions. Mais visiblement, les supporters lyonnais ont encore au travers de la gorge certains revers de l'exercice écoulé - dont l'élimination en Ligue Europa face au CSKA Moscou - et les lacunes régulièrement montrées dans le jeu. "Je trouve que c'est injuste. Je discuterai avec eux (les supporters NLDR) et j'ai fait enlever manu-militari la banderole du virage sud car je trouve ça inadmissible, a réagi Jean-Michel Aulas en zone mixte. On ne va pas m’apprendre à gérer mon club après 30 ans d’expérience".

Affecté, l'entraîneur rhodanien a d'abord rejoint les vestiaires assez rapidement avant d'être soutenu notamment par ses joueurs, qui l'ont porté en triomphe. Mais en zone mixte, la pilule avait du mal à passer : "Cela m'a fait beaucoup de mal. Je n'oublierai pas cette banderole", a-t-il lâché, amer. Pour autant, le technicien de 51 ans n'a pas changé de discours quant à ses plans pour la suite : "Il y a une équipe perfectible qui va encore progresser. Bien sûr que ça me donne envie de continuer".

Aulas : "Faire en sorte que Genesio soit là"

Malgré les quelques turbulences qui ont perturbé la saison des Gones, Genesio a en tout cas toujours pu compter sur le soutien de son président. Un soutien encore renforcé samedi soir : "Je vais proposer au conseil d’administration qui se réunira dans 15 jours de faire en sorte qu’il soit là, a assuré JMA. C'est un garçon qui est aimé, qui est écouté de ses joueurs, c'est un coach qui réussit véritablement des exploits.... Comment imaginer ne pas proposer à un coach qui a bien réussi de ne pas aller au bout de son contrat ?". Certains supporters semblent en tout cas l'imaginer. Reste à voir comment cette situation sera gérée...