OL

Aouar a retrouvé de son éclat

Commentaire(s)

Après un mois et demi de déclin dans ses performances, Houssem Aouar a enfin rehaussé son niveau, mercredi à Leipzig.

Didier Deschamps dévoilera sa liste pour les deux prochains matchs de l'équipe de France cotre l'Islande et la Turquie, ce jeudi après-midi. Alors que Paul Pogba est encore forfait et que N'Golo Kanté demeure incertain, Houssem Aouar devrait logiquement être cité parmi les favoris pour intégrer le milieu de terrain des Bleus. Après tout, il aurait dû remplacer Pogba en septembre dernier, si sa blessure aux adducteurs n'avait pas incité Deschamps à finalement opter pour Mattéo Guendouzi. Mais depuis, le jeune Lyonnais a enchaîné les sorties décevantes, peut-être justement à cause de ce pépin physique qui a ralenti sa montée en puissance du début de saison, marquée par sa prestation somptueuse face à Angers (1 but et 2 passes décisives pour un succès 6-0). Sa mauvaise passe a d'ailleurs coïncidé avec le trou d'air connu par l'OL depuis la réception du SCO, il y a maintenant un mois et demi. Et ce n'est certainement pas un hasard si la bande de Sylvinho a retrouvé le goût de la victoire et Aouar son niveau au même moment, hier soir à Leipzig (0-2).

Décisif sur l'ouverture du score de Memphis Depay, en allant presser très haut la défense allemande, le numéro 8 de l'OL est également impliqué sur le second but, signé Martin Terrier. Sa présence sur ces deux actions, en début de match (11ème) et à l'entame de la dernière demi-heure (65ème), atteste d'un match plein pour celui qui avait traversé comme un fantôme ses deux derniers rendez-vous, face à Paris et Nantes (il est resté sur le banc à Brest). Positionné en pointe haute d'un milieu à trois où Lucas Tousart et Thiago Mendes l'ont délesté des charges défensives, il n'a pas eu non plus à gérer les montées des latéraux adverses, le système en 3-5-2 concocté par Sylvinho assurant la présence de pistons sur les ailes.

Placé dans le coeur du jeu, Aouar s'est montré disponible (80 ballons touchés) et a retrouvé sa finesse technique pour se sortir du pressing adverse (4 dribbles réussis sur 4), sans rechigner à utiliser son jeu long pour accélérer les phases de transitions offensives (3 longs ballons réussis sur 4), ce qui aurait d'ailleurs permis à Depay de s'offrir rapidement un doublé s'il n'avait pas été signalé hors-jeu. Enfin de retour à son niveau, il devra confirmer dimanche dans le derby à Saint-Etienne. Il serait peut-être précipité de l'imaginer rejoindre Clairefontaine dès le lendemain, mais l'hypothèse n'est pas à exclure...