Aulas prévoit d'importants changements

Commentaire(s)
La fin de saison s'annonce mouvementée à Lyon.
La fin de saison s'annonce mouvementée à Lyon.

De nouveau battu à Nantes vendredi soir (2-1), l'Olympique Lyonnais traverse une période de turbulences depuis plusieurs semaines désormais. L'accalmie devrait intervenir en fin de saison, suite à de nombreux changements programmés par Jean-Michel Aulas.

Un troisième revers de rang toutes compétitions confondues et l'OL plonge davantage dans la crise. A la Beaujoire, malgré quelques opportunités en seconde période, les Lyonnais sont une nouvelle fois passés à côté de leur match. La tendance se répète et le discours des dirigeants rhodaniens aussi. A l'issue du match, Bruno Genesio a de nouveau demander à "faire le dos rond" ainsi que de "continuer à être ensemble, continuer à travailler". Pour justifier les mauvais résultats actuels, l'entraîneur lyonnais évoque un manque de confiance : "C'est une période difficile à vivre mais qu'on doit traverser ensemble et qui doit nous permettre de retrouver des victoires dans les semaines qui arrivent. Quand on a des difficultés dans les résultats, on a souvent cette impression de manque de cohésion. Mais c'est simplement aussi parfois un manque de confiance qui rejaillit sur toute l'équipe. Je ne vois pas des joueurs qui n'ont pas envie de faire des efforts ensemble, mais effectivement je sens des joueurs qui osent moins tenter des choses que quand ça va bien."

En écho aux propos de son entraîneur, Jean-Michel Aulas a affirmé aux micros des journalistes que des solutions ont été cherchées toute la semaine afin de redonner un élan positif au groupe : "Sortir de cette crise ? S'il y avait une recette définitive et évidente, on l'aurait appliquée. On a essayé toute la semaine de redonner confiance aux joueurs. Le coach s'est remis en cause. Il a fait des changements significatifs". Le président lyonnais a profité de son passage devant les micros pour démentir les accusations de bagarres entre plusieurs joueurs à l'entraînement cette semaine : "Il n'y a pas eu de bagarre (à l'entraînement), c'est faux. Ça arrive, qu'il y ait des échanges et discussions, des tensions."

"Il y a des changements qui s'imposent"

JMA a estimé préférable de laisser les joueurs entre eux après cette troisième défaite de rang. Toutefois, il les a piqués dans ses propos, évoquant les envies d'ailleurs de certains : "Je n'ai pas encore parlé aux joueurs (après la rencontre), je ne pense pas que c'est à faire. On est dépités parce qu'on n'arrive pas à remettre le bateau à flots. Les joueurs disent qu'ils veulent s'en aller dans les journaux, mais la plus belle preuve pour partir dans un autre club, c'est de bien finir la saison".

Le patron lyonnais clame "une volonté de trouver la solution" et celle-ci se cache dans le changement. Comme il l'a expliqué, si une prise de décision forte à quelques journées du terme du championnat n'est pas envisageable, un gros bouleversement sera inéluctable lorsque la saison sera terminée : "L'électrochoc en limogeant Bruno Genesio ? Il ne marche pas à six matches de la fin, tout ce qu'il risque de se passer c'est de voir Bruno finir fatigué, c'est tout. Il fait du bon travail avec les joueurs et de la même manière, on ne peut pas changer les joueurs qui ont perdu ce soir (vendredi). À la fin de la saison, on se posera les bonnes questions pour se relancer. D'expérience, quand on est un grand club, il y a des changements qui s'imposent, les supporters adorent ça, et il y en aura."

Commentaire(s)