Aulas s'exprime sur le penalty non sifflé sur Fekir

Le président lyonnais est resté calme
Le président lyonnais est resté calme

Invité par Canal + à s'exprimer sur la défaite de l'OL face à Rennes dimanche soir, Jean-Michel Aulas a affiché toute sa déception sans se montrer alarmiste : "Je ressens de la déception. On a un groupe qui est de qualité, qui alterne parfois le moins bon. Ce but nous a fragilisé, c'est une grosse déception car il fallait absolument gagner. Il faut se préparer, on est dans une triple compétition et il faut se projeter sur Villarreal, jeudi. On a vu en deuxième mi-temps qu'on avait la possibilité de revenir, mais on a manqué de chance. On ne va pas tirer de conclusions définitives. On aurait pu marquer avec plus de réussite", a-t-il déclaré dans un premier temps.

Avant de revenir sur le penalty évident qu'aurait dû obtenir Nabil Fekir en deuxième période : "Le penalty ? Déjà avec M.Letexier, je lui avait dit qu'on était souvent victimes, eux comme nous, d'une forme d'arbitraire où on impose la nomination de certains. Je ne suis pas sûr que M.Delerue était le mieux placé pour arbitrer ce match-là. On avait l'impression qu'il y avait des décisions qui n'étaient pas justifiées. Mais soyons zen et essayons de retenir le positif. Cela ne changera pas la manière d'arbitrer de nos arbitres. Ils sont bons et font parfois des erreurs." Un calme presque surprenant venant du président lyonnais.