OL

Aulas se justifie après les débordements d'OL - Besiktas

Commentaire(s)
Pour Aulas, l'OL n'est pas responsable des débordements de jeudi
Pour Aulas, l'OL n'est pas responsable des débordements de jeudi

Trop de supporters turcs, un terrain envahi, une enquête ouverte par l'UEFA et des clubs qui se rejettent les responsabilités l'un l'autre... L'OL - Besiktas de ce jeudi n'a pas fini de faire parler. Alors que les Lyonnais se voient reprocher un mauvais contrôle de leurs ventes de places, Jean-Michel Aulas a réagi auprès des journalistes de L'Equipe : "à partir du moment où on vend des billets via une billetterie digitale, on n’a pas le droit au refus de vente. On a seulement appliqué le refus de vente à l’étranger."

Un argument en grande partie contredit par la présence massive de fans venus de Belgique, d'Allemagne et des Pays-Bas : "ils sont organisés, plaide le président de l’OL. La communauté turque est très importante en France, ils ont pu récupérer plus de billets qu’on ne l’avait imaginé." Il faut dire qu'avec quatre billets maximum par personnes, les supporters du Besiktas ont eu tout le loisir de s'organiser. Si les ventes avaient été limitées à deux billets par tête, les choses auraient sans doute été légèrement différentes.