Aulas souligne l'importance du coaching de Genesio


Aulas se félicite du coaching de son coach
Aulas se félicite du coaching de son coach

Lyon a peiné, mais Lyon a gagné. En zone mixte, Jean-Michel Aulas est soulagé. Après la victoire contre Guingamp (4-2), le président souligne "le paradoxe de nos matches, en ce moment". En grande difficulté après une première mi-temps très moyenne, l'OL s'en sort : "on a beaucoup de difficulté à exprimer notre formidable talent collectif, mais comme on a un très bon entraîneur, il a su changer le dispositif, s'adapter à l'adversaire, motiver les joueurs à la mi-temps." Oui, le dirigeant rhodanien tient à le souligner, "c'est grâce à Bruno (Genesio)" que Lyon s'impose. "Le déroulé de la seconde période a été complètement différent, les joueurs ont pris conscience et confiance dans leurs possibilités, qui sont immenses. Cette équipe peut aller très loin et ce match en atteste, complètement."

Après le nul concédé conte Hoffenheim, JMA souffle. "Quand on est président, on souffre au carré, au cube, plus que les supporters et que les médias. La première mi-temps n'était pas très bonne. Mais on a une formidable équipe, on a de grands joueurs qui ont aussi une grande personnalité. Ils avaient joué mercredi (contre Hoffenheim, 2-2, en Ligue des champions) et la première mi-temps peut s'expliquer par une difficulté de mise en route." Quoi qu'il en soit, l'OL est quatrième, à deux points de la deuxième marche du podium. "On va retenir le résultat qui nous permet de nous rapprocher de Lille, qui n'a pas gagné, sur son terrain (0-0, contre Strasbourg, vendredi), et se souvenir que les semaines, comme celle-ci avec la Ligue des champions, on peut s'en sortir face à un adversaire coriace, grâce à un grand coaching de Bruno, et ramener les trois points."