Blessures, temps de jeu : Clément Grenier hausse le ton et règle ses comptes

Grenier ne veut plus du banc de l'OL
Grenier ne veut plus du banc de l'OL

Voilà plus d'un an qu'il n'a plus été titulaire en Ligue 1. Face aux caméras du Canal Football Club, Clément Grenier a donné son sentiment sur cette situation... Et quelque peu mis les choses au clair.

"Je ne suis pas là pour créer la polémique mais..." Ce "mais" est signé Clément Grenier. Dans une interview accordée au CFC, le milieu de terrain est revenu sur sa situation à l'OL. Son temps de jeu famélique (si ce n'est en réserve) l'agace profondément : "sportivement, c'est délicat, c'est difficile. On ne va pas se mentir, je suis malheureux." Le joueur rhodanien perd peu à peu la flamme : "ce n'est plus ma passion, c'est mon métier. J'en ai marre. Je veux jouer, je suis un compétiteur." Le temps passe, les ambitions restent. Le Lyonnais veut "jouer au plus haut niveau, tous les trois jours... J'ai encore de l'avenir, je n'ai que 26 ans."

Souvent considéré comme "fragile", Grenier ne veut plus de cette étiquette : "ça fait deux ans et demi que je n'ai plus de blessure. Tout le monde a cette image de moi, j'aimerais leur prouver sur le terrain mais je ne peux pas." Le joueur se sent abandonné. "J'ai souvent discuté avec Bruno Genesio depuis qu'il est arrivé, explique-t-il. Il a dit qu'on devait tous être évalués de la même manière." Pour autant, l'homme aux quatre minutes cette saison en Ligue 1 n'a rien vu de tel : "je constate que ça n'est pas le cas. Tous ont été testés, mais pas moi."

"Je suis Lyonnais, je l'ai toujours été et je le serai toujours", concède le milieu de terrai... "Maintenant, mon seul but, c'est de jouer." En fin de contrat en juin prochain, le Rhodanien souhaite partir, et vite : "j'ai des contacts avec des clubs qui ne comprennent pas pourquoi je ne joue pas. J'ai eu une belle expérience l'année dernière à la Roma, je pourrais être un bon renfort pas cher pour certains clubs..." Et visiblement, Clément Grenier est prêt à s'intéresser à beaucoup de projets : "moi j'ai envie de jouer, j'ai des fourmis dans les jambes et j'attends."