OL

Bruno Genesio classe l'affaire Memphis Depay

Commentaire(s)
Bruno Genesio et Memphis Depay (OL) ont enterré la hache de guerre.
Bruno Genesio et Memphis Depay (OL) ont enterré la hache de guerre.

En conférence de presse ce vendredi, Bruno Genesio n'a pu échapper aux questions entourant l'affaire Memphis Depay. L'entraîneur de l'OL l'assure : cette dernière est désormais classée.

Cela ressemble à s'y méprendre à la fin de l'incendie... Très critique à l'égard de Bruno Genesio après la victoire obtenue à Angers (1-2), samedi dernier en Ligue 1, Memphis Depay, l'attaquant de l'Olympique Lyonnais, avait été repris de volée par le technicien, en début de semaine, devant l'intégralité du vestiaire rhodanien. De passage en conférence de presse ce vendredi midi, l'entraîneur des Gones a clos cette affaire, jouant l'apaisement.

Joueur de grande qualité, au comportement parfois sulfureux, Memphis Depay a agité la semaine de l'Olympique Lyonnais. L'international batave n'a que très peu goûté son statut de remplaçant à Angers, samedi dernier en Ligue 1. Entré en jeu en cours de rencontre, l'ancien joueur de Manchester United avait apporté la meilleure des réponses sur le terrain, portant littéralement son équipe vers un succès, étriqué certes, mais on ne peut plus important. En zone mixte, à l'issue du match, le Néerlandais s'était laissé aller à quelques confessions, réclamant plus de respect à son égard.

Des propos rapidement tempérés par Jean-Michel Aulas, l'emblématique président rhodanien, mais qui n'ont que très peu plus à Bruno Genesio. Ainsi, mardi, le technicien des Gones s'est payé son joueur devant tout l'effectif, lui rappelant certaines vérités et les exigences liées au haut niveau. Forcément, ce vendredi midi, le passage de l'entraîneur lyonnais devant les médias était attendu... et le technicien s'est offert son droit de réponse : "Dans un groupe, il y a souvent des recadrages. C'est un sujet réglé. Je regrette que cela soit sorti", a-t-il lancé en préambule de son intervention.

"Memphis Depay ne sera pas sanctionné sportivement. J'ai toujours une très bonne relation avec lui", a poursuivi l'entraîneur de l'OL, avant de justifier certains choix : "Quand il débute sur le banc, cela n'est pas toujours pour le piquer. C'est aussi une gestion de l'effectif. On échange entre nous. Le plus important est la réponse qu'il a donné sur le terrain. On s'attache trop aux réactions après ou avant le match", a-t-il indiqué, et de conclure : "C'est un de nos meilleurs joueurs, aucun débat là-dessus. Il doit encore gagner en régularité."