OL

Cris : "La réaction doit venir des joueurs, de leur état d'esprit"

Commentaire(s)
Cris sous le maillot lyonnais en 2012.
Cris sous le maillot lyonnais en 2012.

Joueur emblématique des succès lyonnais à l'échelle nationale mais également des exploits au niveau continental dans les années 2000, Cris (42 ans) a analysé la situation actuelle de l'Olympique Lyonnais. Pour l'ancien défenseur, les supposés leaders du groupe n'assument pas leur rôle. "C'est compliqué. D'habitude, c'est Lyon qui marque sur la fin... Certains joueurs n'assument pas leur statut. Il n'y a que Lopes qui assume son rôle de leader. Malheureusement, il ne peut pas tout faire sur le terrain, être bon dans sa zone et devant le but adverse" a-t-il déclaré dans les colonnes de L'Equipe avant d'expliquer que les joueurs donnaient tout sur le terrain à son époque, et ce peu importe la relation avec l'entraîneur. "Quand Claude Puel était à Lyon (2008-2011), à un moment où les joueurs avaient des problèmes avec lui, on a quand même joué une demi-finale de C 1 (en 2010). Une fois l'équipe donnée, nous, on se battait sur le terrain."

Interrogé au sujet de Juninho, son ancien coéquipier et actuel directeur sportif du club, Cris admet que l'ex-milieu brésilien doit ruminer en permanence. "Je l'ai eu au téléphone. Mais je le connais très bien. Et je ne vais pas l'embêter en ce moment. Le joueur n'aimait pas perdre. Et comme directeur sportif, il est pareil. Mais il ne peut pas entrer sur le terrain, son rôle doit s'arrêter à la communication, à prendre des décisions et envoyer des messages. Il doit souffrir car il n'accepte pas les défaites. Son cerveau doit tourner à 200 km/h". Enfin, il considère qu'il revient aux joueurs d'améliorer la situation. "La réaction doit venir des joueurs, de leur état d'esprit."