OL

Face aux critiques, Aulas fait front et défend l'institution

Commentaire(s)
Jean-Michel Aulas a répondu aux critiques.
Jean-Michel Aulas a répondu aux critiques.

Agacé par les critiques à la suite de la défaite lyonnaise face au LOSC mardi soir (0-1), Jean-Michel Aulas a publiquement pris la défense de son club, ses employés, et ses supporters.

Au lendemain de la défaite à domicile de l'Olympique Lyonnais face au LOSC (0-1, analyse et notes) lors de la 16ème journée de Ligue 1, Vincent Duluc, journaliste pour L'Equipe, a titré son résumé du match comme étant un "choc en bois". Dans son article, ce dernier pointe du doigt les débuts difficiles de Rudi Garcia et l'agacement des supporters, entre autres. Ce mercredi soir, Jean-Michel Aulas est monté au créneau et a tenu à défendre son institution. Via son compte Twitter, le président rhodanien a répondu. "L’OL ne méritait peut-être pas de gagner, mais pas non plus de perdre : les statistiques le démontrent" a commencé JMA, avant de rappeler que l'OL sort d'une période faste avec l'enchaînement de nombreux matchs en l'espace de quelques jours : "vous omettez par ailleurs de dire l’essentiel, à savoir que l’OL vient d’enchaîner un marathon de matchs à 3/4 jours avec un minimum de récupération et avec beaucoup de blessés et qu’hier soir, après un retour jeudi à 5 heures du matin de St Petersbourg, samedi après-midi, le match d’hier était difficile pour les deux équipes et l’OL aurait dû au moins partager les points" a-t-il ajouté.

Puis Aulas a ensuite rappelé l'historique de l'OL en LDC. "Alors, soyez rassuré, mon cher Vincent, nous avons un club performant sur la durée. L’OL jouera son 266ème match en Coupe d’Europe et c’est le premier club français – le 10 décembre prochain contre Leipzig - et tentera de terminer, ne vous en déplaise, premier de son groupe de Champions League.Vous pouvez aussi écrire qu’il en est à sa 16ème qualification, loin derrière tous les autres (PSG 12, Monaco 9)." Pour ce qui est du début de saison chaotique en Ligue 1 (l'OL est 10ème, ndlr), le président des Gones est, là-encore, serein. "Pour le championnat. L’OL est à 4 points du podium et il reste 66 points à prendre et je suis prêt à parier que l’OL sera à l’arrivée comme les 23 dernières années consécutives... alors, Monsieur Duluc, un peu de modestie dans vos analyses péremptoires."

Enfin, agacé par les critiques envers les supporters, les joueurs et l'entraîneur lyonnais, JMA a fait front et pris la défense de tout le monde. "Vous vous êtes suffisamment trompé pour rester humble. Nos supporters sont nos actifs et nous avons besoin d’eux. Ne les prenez pas pour des gogos qui ne comprendraient pas le foot. Ils aiment l’OL et ils savent que nous allons y arriver, car nous avons une institution plus forte que tout. Je soutiens mes joueurs et notre capitaine Memphis, on va se qualifier contre Leipzig, son directeur sportif Juninho, qui a plus d’expérience que vous du haut niveau, et Rudi Garcia qui, avec ses 800 matchs au compteur, a l’expérience qui nous manquait. Je vous donne rendez-vous au mois de mai pour faire le bilan et d’ici là je vous en prie laissez nous travailler en paix et arrêter votre propagande anti OL qui travaille bien sur le long terme économiquement et internationalement" a-t-il conclu. Il ne fallait pas froisser le patron lyonnais.