OL

Genesio estime avoir "les moyens" de rivaliser avec les meilleurs entraîneurs

Commentaire(s)
Pas de complexe d'infériorité pour Bruno Genesio.
Pas de complexe d'infériorité pour Bruno Genesio.

Devenu entraîneur numéro un de l'Olympique Lyonnais il y a maintenant plus de trois ans, Bruno Genesio commence à se forger une belle expérience, au gré des grands rendez-vous qu'il a déjà disputés sur le banc rhodanien. Les récents succès de son équipe, contre Manchester City ou le Paris St-Germain notamment, ont validé le travail qu'il effectue et les idées qu'il prône, au point qu'il se sente tout à fait capable de rivaliser avec les plus grands techniciens du continent. "Oui, je me sens capable de rivaliser avec ce genre d’entraîneur", confie-t-il dans une discussion avec les lecteurs du Progrès. "La première des choses, c’est d’avoir la confiance des joueurs. Sans eux, un entraîneur n’est rien. Bien sûr, on a une responsabilité dans les choix d’équipe et de plan de jeu. Quand on est entraîneur, il y a toujours des paliers à franchir comme lorsqu’on est joueur. J’ai plutôt l’impression d’avoir progressé depuis que j’ai pris l’équipe."

"J’ai démontré sur certains matches que je pouvais rivaliser avec des entraîneurs de très haut niveau même si c’étaient des matches de poule. Je pense aussi à la Juventus que l’on a jouée au Groupama Stadium et face à Massimiliano Allegri que je considère comme un très grand technicien", a-t-il rappelé en référence à la courte défaite concédée par ses hommes devant la Vieille Dame (0-1), en 2016. "On avait fait un très gros match au plan tactique. J'ai pris confiance à travers tous les matches en mes capacités et dans celles de mon équipe. Je sais qu’on peut rivaliser, y compris avec Barcelone même si ce sera difficile. On a les moyens et j’ai les moyens." Lyon affrontera le Barça en 8e de finale de la Champions League, les 19 février et 13 mars prochains.