Genesio évoque les critiques et veut continuer


L'entraîneur rhodanien prépare actuellement l'Olympico de dimanche soir (21h)
L'entraîneur rhodanien prépare actuellement l'Olympico de dimanche soir (21h)

Conforté par l'exploit lyonnais à l'Etihad Stadium mercredi, Bruno Genesio est revenu dans Téléfoot sur les critiques dont il fait l'objet depuis de longs mois. En affirmant sa volonté de continuer.

Avant l'Olympico de dimanche soir (21h), en clôture de la sixième journée de Ligue 1, la semaine de l'OL commencé d'une manière inespérée par un immense exploit sur la pelouse de Manchester City mercredi (1-2). Une prestation majuscule qui restera celle de joueurs à leur meilleur niveau mais aussi et surtout celle de Bruno Genesio, très inspiré tactiquement. "Une leçon tactique à Guardiola ? Non. J'ai beaucoup de respect pour lui. Mais c'est vrai qu'on a fait un match quasi parfait, a concédé l'entraîneur rhodanien dans une interview accordée à Téléfoot. On avait tout à gagner, il fallait y croire et avoir un petit peu de réussite. C'est un ensemble de paramètres et de circonstances qu ont fait qu'on a réalisé cet exploit".

Critiqués depuis de longs mois par une partie des supporters lyonnais, qui lui reprochent notamment l'irrégularité de l'OL en championnat et son incapacité à se sortir des pièges tendus par les blocs bas, Genesio a donc le droit de souffler au moins jusqu'à dimanche. Pas du luxe pour l'ancien joueur de l'OL, qui a dû apprendre à faire son travail dans la peau d'un indésirable. "Les critiques ? Cela a été difficile dans les premiers temps pour moi. Cela m'agace parce que parfois je trouve que c'est injuste, a-t-il expliqué. Je me recentre sur mon travail et la meilleure réponse est de gagner les matchs."

Pour autant, l'homme de 52 ans semble avoir les idées toujours aussi claires quant à son avenir. "Si j'ai pensé à tout arrêter ? Non. Si je me vois à Lyon l'année prochaine? Oui", a affirmé celui qui avait été nommé sur le banc des Gones en fin d'année 2015. Sans pour autant mettre la pression à Jean-Michel Aulas. "Si je veux être fixé rapidement ? Non. On fera le point quelques mois avant la fin de saison". D'ici là, l'OL a encore bien des objectifs à atteindre.