OL

Jeff Reine-Adélaïde livre ses vérités sur son entente avec Rudi Garcia

Commentaire(s)
Jeff Reine-Adélaïde livre ses vérités
Jeff Reine-Adélaïde livre ses vérités

Jeff Reine-Adélaïde a fait preuve de franchise, en conférence de presse, au moment d'évoquer sa relation avec Rudi Garcia. Contrairement aux idées reçues, le milieu de terrain s'entend très bien avec son entraîneur.

C'était probablement la mise au point que tous les supporters lyonnais attendaient. Ces derniers jours, des rumeurs concernant une frustration de plus en plus présente chez Jeff Reine-Adélaïde sont sorties dans la presse, s'appuyant notamment sur les nombreux remplacements du joueur. En effet, les premières semaines de l'ère Garcia ont été marquées par les changements incessants de JRA, sorti dès la mi-temps face à l'Olympique de Marseille ou au bout de 36 minutes face à Nice, malgré son but, après l'exclusion de Marçal.

Après avoir disputé l'intégralité des deux dernières rencontres, à Saint-Pétersbourg et à Strasbourg, le capitaine des Espoirs (21 ans) semble beaucoup plus épanoui entre Rhône-et-Saône. "Ca va crescendo pour moi, j'ai commencé timidement et je me suis épanoui dans le groupe" confesse Reine-Adélaïde devant les médias. "Il me fallait un temps d'adaptation. A des moments j'étais moins bon que d'autres. Aujourd'hui je travaille pour garder ce niveau". Pour s'améliorer et conserver une place de titulaire, l'ancien d'Arsenal s'est rapproché de son entraîneur, avec qui il communique beaucoup contrairement aux rumeurs.

Jeff Reine-Adélaïde revient sur sa sortie lors de l'Olympico...

"Le coach discute beaucoup avec moi, il apporte beaucoup de réponses à mes questions. Il m'aide à progresser dans les domaines où je dois m'améliorer. Où est-ce que je dois m'améliorer ? Je trouve, et le coach trouve aussi, que je ne me plaçais pas très très bien dans le bloc. Il fallait mettre plus d'intensité. J'ai rectifié au fur et à mesure. Je dois aussi améliorer les points dans lesquels j'excelle et travailler les points dans lesquels je suis moins bon". Des propos qui sont en raccords avec ceux de son coach, qui l'a précédé en conférence de presse. "Jeff est un garçon ouvert et intelligent. Il est avide de conseils. Il doit être décisif comme il l'a fait à Strasbourg. Il sait ce que j’attends de lui. Il doit faire des choix plus justes. Il est en train de s’améliorer. Il y a des endroits où ne peut pas se permettre de perdre le ballon. Jeff, comme tous les autres, doit progresser sur cela. Il doit jouer plus simple dans les 30 derniers mètres. Il est capable de beaux gestes".

S'il n'avoue n'avoir jamais "douté" de lui, le milieu lyonnais revient sur sa sortie à la mi-temps de l'Olympico, le 10 novembre dernier. Forcément, le choix du coach lui a fait beaucoup de mal. "Le coach a eu ses explications, vous avez eu ses réponses. Je suis un joueur, je suis obligé d'accepter ce que le coach dit (sourire). Je pense que, mentalement, j'ai su rebondir. Sortir à la mi-temps dans un gros match... Ce sont les matchs que l'on veut tous jouer en tant que joueur. Il fallait rester fort, continuer à travailler. Le coach a su trouver les mots justes pour m'expliquer ses choix. je suis parti en sélection, j'ai réussi à faire des bons matchs et en revenant le coach a rediscuté avec moi. Il me parle beaucoup pour m'aider". Cette sortie précoce lui a même permis de se remettre en question. "Je pense que c'est une totale remise en question quand on est footballeur. Si le coach a décidé de me sortir, c'est qu'il avait de bonnes raisons. J'ai du montrer au coach que j'étais prêt à faire ce qu'il me disait". Jeff Reine-Adélaïde et Rudi Garcia ont donc une très bonne relation.