OL

Juninho lâche un énorme coup de pression aux joueurs

Commentaire(s)
Juninho est très remonté
Juninho est très remonté

L'Olympique Lyonnais s'est complètement sabordé, ce mercredi soir, en Russie avec cette défaite 2-0 face au Zénit St-Pétersbourg. Et le visage aperçu en Russie est très loin d'avoir plu à Juninho.

Juninho n'avait pas vraiment le sourire au moment de passer en zone-mixte, après la défaite de l'Olympique Lyonnais en Russie (0-2 face au Zénit St Pétersbourg). Très remonté contre ses joueurs, le directeur sportif rhodanien n'a pas hésité à pointer du doigt les manquements de l'effectif. "Il n'y a pas d'excuses. Les joueurs n'étaient pas là. On a vu une équipe incapable de dominer au milieu de terrain. On n'a pas eu l'énergie d'une équipe qui jouait une finale pour se qualifier. Depuis le début de saison, on voit toujours trois, quatre ou cinq joueurs qui ne sont pas à leur niveau. Les onze ne jouent jamais bien en même temps" lâche le dirigeant.

L'ancienne idole du Stade Gerland s'agace même lorsqu'il repense à ce qu'il a vu sur le terrain. "On a eu la possibilité de centrer je ne sais combien de fois, et le ballon n'est jamais arrivé à nos attaquants. Mais c'est aussi parce qu'on n'a pas de présence dans la surface à part Moussa (Dembélé). Alors, on centre trente fois par match, et il n'y a que Moussa dans la surface... Il faut avoir de la fierté, de l'orgueil. C'est la Ligue des champions, on fait tellement d'effort pour la jouer qu'on ne peut pas se contenter d'être aussi moyen que ce soir. Et je ne pense pas que la défaite était à cause des choix de Rudi. Jason (Denayer) a fait un match assez correct au milieu".

Le mal est profond et Juni n'en démord pas. Selon lui, l'OL "manque de caractère, de faim collective" et cela lui dessert. "On a une équipe jeune. Depuis que je suis revenu au club, je trouve qu'elle manque de caractère, de faim collective, ce qui permet à l'adversaire d'en profiter à un moment ou un autre. On essaie de jouer au ballon, mais sans l'agressivité qu'il faut pour gagner. Je pense qu'on n'a même pas mérité le match nul, aujourd'hui". Le message est clair, maintenant il faut passer aux actes et sortir les joueurs défaillants.