OL

Lopes "loin de penser vivre des moments pareils"

Commentaire(s)
Après les incidents de Bastia, l'OL a gagné ce match sur tapis vert
Après les incidents de Bastia, l'OL a gagné ce match sur tapis vert

Anthony Lopes a vécu une saison très agitée. Touché par des jets de pétards à Metz, le 3 décembre dernier, le gardien de l'OL avait été victime d'une surdité traumatique. Ces dernières semaines, il a aussi été témoin des incidents lors du quart de finale de Ligue Europa face au Besiktas. Enfin, il a été directement touché par les échauffourées à Bastia, notamment lors de son altercation avec le responsable de la sécurité du club corse.

"Ma passion en a pris un sacré coup, a confié le portier lyonnais dans les colonnes de L'Equipe Magazine. J’étais loin de penser vivre des moments pareils. Je me suis posé pas mal de questions. Après, on essaye de lutter. Il faut vivre avec et avancer."

Et l'international portugais de poursuivre : "L’inquiétude, c’est aussi celle de la famille. A Metz, j’avais été touché physiquement, on enchaînait par un match très important de Ligue des champions contre Séville. Je voulais absolument le jouer. Je ne donnais de nouvelles à personne, je n’étais pas en mesure de le faire. Ce sont les dirigeants et des coéquipiers qui ont pris leur téléphone pour rassurer mes proches (…) C’est difficile de voir la tristesse toucher les miens à cause du football. Nous, indirectement, nous sommes formés pour vivre ça. Pas nos familles. Pour moi, c’est ça le plus dur."