Lopes blâme une situation "incompréhensible"

Commentaire(s)
Anthony Lopes, le gardien rhodanien
Anthony Lopes, le gardien rhodanien

De passage en zone mixte après la victoire lyonnaise face au Besiktas JK (2-1), Anthony Lopes est revenu sur le scénario d'une rencontre où des Gones aux deux visages ont pris le meilleur sur leurs adversaires turcs : "On ressort avec le sourire après notre performance en deuxième période. On savait qu'il fallait faire un match plein et on l'a pas fait sur la première mi-temps" a-t-il noté. "Maintenant, on va aller là-bas pour essayer d'aller chercher cette qualification dans une ambiance de folie."

Ce duel face aux Stambouliotes a également été marqué par les nombreux débordements survenus avant la rencontre et par l'envahissement du terrain suite à des altercations en virage sud. Un climat forcément difficile pour les joueurs : "Pour nous c'était très compliqué, nos familles sont au stade. Pour certains, nos enfants. Ce sont des choses inacceptables, qu'on ne veut pas voir dans les stades. En plus, avec ce qui s'est passé à Dortmund avant-hier... Qu'il y ait plus de 20.000 supporters adverses dans notre stade, c'est déjà quelque chose d'incompréhensible" assure Lopes. "Notre public était bien présent, il a mis le feu au stade. Même s'il y a eu des complications par rapport aux supporters d'en face."

Commentaire(s)