Lyon détruit l'article de L'Equipe sur Genesio !


L'institution se range plus que jamais derrière son coach
L'institution se range plus que jamais derrière son coach

Alors que L'Equipe donnait samedi matin des détails sur la soirée d'anniversaire mouvementée de Bruno Genesio, l'Olympique Lyonnais s'est montré particulièrement incisif dans un communiqué publié en réponse à l'article du quotidien sportif.

L'affaire avait déjà fait beaucoup de bruits, et ce n'est visiblement pas fini. Impliqué dans une échauffourée avec un homme lors de sa soirée d'anniversaire, Bruno Genesio a vu le buzz se propager à vitesse grand V lorsqu'une courte vidéo des faits a été relayée sur les réseaux sociaux. Une vidéo montrant l'entraîneur rhodanien, très remonté, poursuivre un homme longtemps présenté comme un supporter lyonnais. Mais les faits se sont révélés, après enquête de L'Equipe, beaucoup plus complexes et le quotidien a donc détaillé le déroulement de la soirée dans son édition de samedi.

Mais le club du président Jean-Michel Aulas n'a visiblement que très moyennement apprécié le contenu de l'article, et réagi vivement à ce dernier dans un communiqué. Entre critiques très vives formulées à l'encontre des journalistes (cités dans le communiqué), défense du bilan de Bruno Genesio et évocation d'une compétition que le PSG a "dérégulé", le club rhodanien semble s'être perdu lui même dans cette réponse, qui risque de faire grand bruit.


LE COMMUNIQUE DE L'OL

"L’Olympique Lyonnais déplore l’attitude de L’Equipe qui tombe ce matin dans un pur voyeurisme qui piétine la vie privée ....et salit les hommes et l’OL, en prétextant l’incident privé dont a été récemment victime Bruno Genesio pour publier un «dossier» aux relents nauséabonds de réquisitoire contre Bruno Genesio.
Le procédé est grossier au point d’occulter volontairement, dans ce qui est sensé être une analyse, toute argumentation positive à Bruno Genesio. L’Equipe donne ainsi la parole aux seuls rares détracteurs et se garde d’opposer leurs commentaires, ne serait-ce que sur le plan technique du fond de jeu, à l’avis positif de techniciens professionnels qui, comme l’a exposé par exemple dernièrement Eric Carrière, apprécient plutôt les bases du fonds de jeu de l’OL.

L’Equipe fait également référence à la moyenne de points pris par l’OL en L1 depuis que Bruno en est l’entraîneur, mais le quotidien sportif « oublie » là aussi de préciser qu’il s’agit tout simplement de la meilleure moyenne du club depuis 2008 et son dernier titre de Champion de France.

Il faut aussi avoir conscience que la situation macroéconomique du football français a considérablement été modifiée depuis le début des années 2000. Les fonds d’Etat dont bénéficie le PSG, conjugués à l’excellent travail de son Président Nasser Al-Khelaïfi et son directeur général Jean Claude Blanc, ont ainsi contribué à déréguler la compétition et donc à créer des frustrations compréhensives, en particulier chez les non initiés, mais qui doivent restées maîtrisées.

Il est bien sûr toujours possible sur le moyen et le long terme de faire mieux, notamment dans les Coupes Nationales, même si le bilan du PSG demeure éloquent dans ce registre en ayant remporté les 4 dernières Coupes de France, les 5 dernières Coupes de la Ligue et les 6 derniers Trophées des Champions !

L’Equipe a utilisé malheureusement ce même procédé sélectif dans l’interview du Président Jean-Michel Aulas dont les propos n’ont été que partiellement repris avec ce même objectif d’essayer d’opposer l’Institution OL et ses supporters alors que la crédibilité de celle-ci est au plus haut à Lyon bien sûr, mais aussi en France et encore plus à l’international.

La réussite d’un club réside essentiellement par l’osmose qui existe entre son Président et son entraîneur d’une part, son entraîneur et ses joueurs d’autre part. C’est le cas en Équipe de France qui a remporté la Coupe du Monde alors que certains, y compris les médias populistes, contestaient son sélectionneur Didier Deschamps. C’est également la réalité à l’OL.

L’Olympique Lyonnais déplore donc cette position partisane de L’Equipe mais qui n’altère en rien la confiance du club dans sa stratégie, dans ses possibilités, dans son ambition, et dans son entraîneur Bruno Genesio pour réussir une grande saison avec l’appui de ses supporters qui ne seront pas dupes de cette nouvelle pantalonnade de l’Equipe qui ne sert pas, en tentant de déstabiliser l’OL, le football français engagé dans une reconquête de l’Europe avec ses clubs leaders dont fait partie notre Institution grâce à un « modèle » réussi.

L’acidité extrême des articles d’Hugo Guillemet et Régis Dupont répond peut-être à certaine directives dévoilant la déviance de L’Equipe sur le sensationnel comme tend à le démontrer la mise en ligne dès vendredi soir sur le site du quotidien de l’article titré «Genesio, chronique d’un emballement», comme un teasing destiné à faire le buzz, et alors que d’autres membres de cette rédaction ne partagent certainement pas cette dérive."