OL

Marçal raconte son accrochage avec CR7

Commentaire(s)

Alors que la Juventus s'apprêtait à perdre son 8e de finale aller de Champions League à Lyon (1-0), mercredi soir, Cristiano Ronaldo a failli perdre son sang froid dans le temps additionnel. L'attaquant portugais, passablement agacé par les arrêts de jeu fréquents provoqués par les joueurs lyonnais, a murmuré quelques mots doux à l'oreille de Fernando Marçal, qui était resté couché au sol après un duel dans sa surface.

"J'ai essayé de gagner un peu plus de temps", a reconnu le défenseur brésilien de l'OL, en zone mixte. "Je ne me suis même pas plaint et lui m'a dit qu'il n'y avait rien. Est-ce qu'il était énervé ? Oui, c'est normal... Surtout que Max (Maxwel Cornet, ndlr) est sorti après être resté longtemps sur le terrain. Je le comprends..." Sans rancune, donc, même s'il faudra s'attendre à un CR7 revanchard au retour, le 17 mars à Turin.