OL

Parker futur président ? Dugarry valide l'idée d'Aulas

Commentaire(s)
Dugarry valide l'idée
Dugarry valide l'idée

Alors que Jean-Michel Aulas a clairement laissé penser que Tony Parker pouvait lui succéder à la tête de l'Olympique Lyonnais, Christophe Dugarry a évoqué cette idée lors de Team Duga, ce mercredi, sur RMC. L'ancien champion du monde 98 estime que la reprise du club par l'ancien basketteur peut être une bonne idée. "Je pense que tout est transposable quand tu as affaire à des gens intelligents, qui ont envie de savoir, de comprendre, de découvrir. Je ne le connais pas personnellement (Parker) mais je trouve que c'est un garçon extrêmement intelligent. J'ai regardé tout ce qui a été mis en place à l'ASVEL, je l'ai vu s'exprimer, et je le trouve intéressant, captivant, juste. Je trouve que c'est une excellente idée, vraiment."

Pour Duga, le fait de passer du basketball au football ne doit pas être un frein, bien au contraire. "Le football reste du football, il faut arrêter de penser que c'est la chose la plus compliquée. Il y a des choses à assimiler, oui, notamment les agents, les transferts, ce n'est pas toujours facile dans un monde de requins, mais je pense qu'il est suffisamment intelligent pour cela. Il connaît un autre sport de très, très haut niveau, il semble avoir la fibre du football, donc encore une fois je trouve que c'est une excellente idée. Il faudra savoir bien s'entourer, mais c'est ce qu'il a fait au basket déjà. Je pense que c'est largement possible pour un garçon comme Tony Parker d'être un jour le président de Lyon". Le présentateur radio conclut son discours avec un exemple concret de la présidence de Parker à l'ASVEL. "Une scène m'a plu chez Tony Parker. Il a eu des problèmes avec un joueur qui a mal parlé dans la presse (Edwin Jackson, ndlr), et de suite il a pris la décision de se séparer de lui alors qu'il le connaissait très bien. Il n'a pas hésité à trancher dans le vif, et je crois qu'il faut savoir le faire pour protéger son club. Il faut savoir marquer son territoire."