Passage réussi devant la DNCG

À l'instar d'Amiens, le LOSC n'est pas passé devant la DNCG. Lyon, Rennes et Strasbourg ont, eux, franchi cet obstacle sans difficulté.

Après un mercato hivernal alléchant, l'arrivée de Marcelo Bielsa ou encore le début de la restructuration de son centre d'entraînement, le LOSC de Gérard Lopez connaît un premier coup dur. Ses comptes n'ont pas été validés par la DNCG (direction nationale de contrôle de gestion), le gendarme financier de la LFP, qui a décidé d'un "sursis à statuer dans l’attente d’éléments complémentaires demandés au club par la DNCG".

Un couac qui se transformera, au mieux, en simple contre-temps, mais qui fait déjà tâche dans le projet de l'homme d'affaires luxembourgeois, qui avait pourtant confié à la Voix du Nord, il y a quelques jours : "On avait déjà présenté à la DNCG non seulement le budget de cette année mais aussi celui pour les années à venir. La DNCG, lors de notre passage, avait donné un feu vert complet." Force est de constater que ce n'est pas le cas.

RAS pour Strasbourg, Lyon et Rennes

Amiens, dont la montée est contestée par le RC Lens et le FC Lorient concernant un tout autre sujet, se retrouve dans la même situation face à la Direction nationale de contrôle de gestion. Dans son rapport, celle-ci a en revanche indiqué qu'aucune mesure ne serait prise contre Strasbourg, le Stade Rennais et l'Olympique Lyonnais, qui ont donc réussi leurs examens de passage.

Réagissez à l'article "Passage réussi devant la DNCG"