Un Lyonnais dans l'équipe-type de la 16e journée

L'équipe-type de la 16e journée de Ligue 1.
L'équipe-type de la 16e journée de Ligue 1.

Suite à la 16e journée de Ligue 1, la rédaction de MadeinFOOT distribue ses bons points et dévoile son équipe-type du week-end. On y retrouve deux Lillois, un Marseillais, un Lyonnais, deux Niçois, un Montpelliérain et un Nantais. Vainqueur du PSG, Strasbourg place trois représentants.

L’ÉQUIPE-TYPE DE LA 16E JOURNÉE

  • Maignan (Lille) : encore un pénalty arrêté pour le gardien Lillois, qui avait déjà stoppé une tentative de Fekir dans la semaine. Cette fois, c’est face à Andy Delort que l’ancien Parisien s’est interposé. Et ce fut encore décisif pour le LOSC, vainqueur 1-0 du TFC !
  • Souquet (Nice) : à l’origine de l’ouverture du score de Pléa, suite à un bon déboulé dans son couloir droit, le latéral du Gym s’est appliqué à bien défendre contre Metz (3-1), où il a rarement été mis à défaut (5 tacles, 2 interceptions, 3 dégagements).
  • Rami (Marseille) : excepté sur le but de Giovanni Sio, qu’il n’a pas su empêcher d’ouvrir le score, le défenseur Olympien a livré une copie très propre sur la pelouse de Montpellier, où l’OM est allé récolter un point (1-1). Sûr défensivement (16 ballons récupérés), il a excellé dans la relance (92% de passes réussies), notamment dans le jeu long.
  • P.Mendes (Montpellier) : au marquage de Florian Thauvin, l'homme en forme côté marseillais, le portugais n’a pas tremblé dans les interventions défensives qu’il a eues à effectuer. Montpellier devra certainement faire sans lui lors de la prochaine journée, à Angers, puisqu’il est sorti blessé à la cuisse.
  • Seka (Strasbourg) : malgré la faiblesse d’Angel Di Maria, qui ne l’a que trop rarement mis en difficulté sur le plan défensif, le latéral gauche Strasbourgeois a été mis à contribution lors de l’exploit du Racing face au PSG (2-1). Avec 51 ballons touchés, il détient le record de son équipe dans ce domaine.
  • Aouar (Lyon) : quelle maturité chez ce joueur ! Placé en milieu relayeur au côté de Lucas Tousart, le Lyonnais a servi de plaque tournante à toute son équipe. Présent de la récupération (7 tacles, 3 interceptions) à la (presque) conclusion, le Rhodanien a su trouver les espaces et les passes (57, record du match) justes pour fluidifier le jeu d'une équipe moins fringante qu'à l'accoutumée. Une très grosse prestation pour celui qui semble s'installer durablement dans l'entre-jeu et monter un peu plus en puissance à chaque match.
  • A.Touré (Nantes) : excellente dans le jeu aérien (4 duels gagnés), la sentinelle nantaise a également dominé au sol sur la pelouse de St-Etienne (1-1), avec 3 tacles et 3 interceptions, pour 27 ballons récupérés au total (record du match). Réduire sa prestation à un simple travail défensif serait injuste, tant le franco-guinéen a également permis de fluidifier le jeu (82% de réussite dans ses 56 passes, record du match), sans oublier de se projeter vers l’avant (2 frappes, non cadrées).
  • Aholou (Strasbourg) : le milieu Strasbourgeois a abattu un énorme travail dans l’entre-jeu, perdant très peu de ballons (7) et intervenant toujours à bon escient. Le jeune ivoirien (23 ans) s’impose de plus en plus comme l’une des révélations de cette saison en Ligue 1.
  • Benzia (Lille) : quand Thiago Mendes n'est pas aérien, le LOSC peut compter sur Yassine Benzia. L'ancien attaquant de pointe, replacé meneur de jeu, a encore fait admirer sa vision du jeu et sa qualité de passe. Ezequiel Ponce aurait sans doute dû transformer l'offrande du numéro 10 (14e), tout comme Nicolas Pépé dans le second acte (53e). L'Algérien a lui-même tenté sa chance (44e), avant de réaliser une superbe différence pour distribuer la passe décisive à Pépé (63e).
  • Da Costa (Strasbourg) : auteur de l'ouverture du score, puis passeur décisif (pour Bahoken) sur le but de la victoire, l'attaquant du RCSA a rendu une très belle copie face à l'ogre parisien. Sevré de ballon (33), il a fait son maximum, que ce soit offensivement ou dans les efforts défensifs (3 tacles).
  • Plea (Nice) : Buteur sur la première réalisation niçoise, passeur sur la troisième, l'attaquant niçois a aussi provoqué la faute amenant le second but azuréen, inscrit sur coup-franc par Balotelli ! Ses statistiques (6 tirs et 3 passes avant un tir) permettent à l'ancien Gone de couronner sa belle soirée.

Réagissez à l'article "Un Lyonnais dans l'équipe-type de la 16e journée"