OM

Labrune tient à "remercier l'OL et son président"

Commentaire(s)
Vincent Labrune retrouve le sourire...
Vincent Labrune retrouve le sourire...

Pour La Provence, Vincent Labrune est revenu sur les raisons qui l'ont poussé à se lancer sur la piste de Karim Rekik. Et le patron de l'OM n'a pas manqué d'égratigner, au passage, son homologue Jean-Michel Aulas.

Les sourires sont de retour sur la Canebière, où l'Olympique de Marseille a officialisé hier les accords trouvés avec Monaco et Manchester City pour les transferts définitifs de Lucas Ocampos et Karim Rekik. Après les départs successifs de Morel, Ayew, Gignac, Payet et Imbula, qui avaient enflammé les flèches lancées par les supporters Olympiens à leur propre président, Vincent Labrune a ainsi donné un peu plus de crédit à son projet sur ce mercato estival.

Et c'est dans ce même souci de réaffirmer son statut qu'il a tenu à envoyer une petite pique à son homologue Lyonnais, Jean-Michel Aulas. En revenant sur les raisons qui ont motivé son choix d'enrôler le défenseur néerlandais Rekik (20 ans), pour un montant estimé de 5 M€, VLB a évoqué la signature de Jérémy Morel (31 ans, libre) en faveur de l'Olympique Lyonnais, dans une interview accordée à La Provence.

"Son départ inopiné nous a obligés à ouvrir une réflexion sur son remplacement. S'il était resté, nous n'aurions jamais relancé la piste de Karim Rekik, avoue Labrune dans les colonnes du quotidien provençal. À ce titre, je tiens à remercier l'Olympique Lyonnais et son président de nous avoir permis de faire venir à Marseille un joueur de son niveau. Il était notre priorité l'été dernier, et les relations que nous avons bâties à cette époque avec son entourage nous ont permis de réaliser cette opération que nous avons longtemps pensée impossible." L'antagonisme entre les deux présidents n'est pas prêt de s'atténuer...