Pari Sportif

Génésio a été rappelé à l'ordre par la LFP

Commentaire(s)

La commission de discipline de la ligue de football professionnelle (LFP) a émis un rappel à l’ordre à l’encontre de Bruno Génésio, l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais (OL). Ce dernier n’aurait pas respecté l’interdiction de faire des paris sportifs sur certaines compétitions. En principe, les joueurs et participants aux compétitions françaises ne peuvent pas parier sur des matchs, car ils sont directement impliqués.

Des paris sportifs très encadrés par la LFP

Comme le rappelle l’Equipe, qui rapporte l’affaire, la LFP encadre les paris sportifs quant elle concerne les « joueurs et éducateurs de clubs professionnels ». Si le tout un chacun peut faire ses paris sportifs en ligne via des plateformes sérieuses comme par exemple bonus.ca/fr/, les paris sur le football chez les professionnels du secteur sont plus limités. Pour les joueurs et entraîneurs, il est carrément formellement interdit de parier sur les matchs qui ont été organisés par la LFP et la Fédération Française de Football (FFF).

Lorsque surviennent des cas de paris, la Commission de Discipline intervient et sanctionne ceux qui auraient ignoré ces consignes. Selon le communiqué de la LFP, ces infractions sont plus courantes qu’on ne le pense :

« Ces infractions sont commises alors même que, de concert, la LFP et l'UNFP mènent des campagnes de sensibilisation ou d'information auprès des clubs au quotidien »

Bruno Génésio n'a cependant récolté qu'une mise en garde, car c'est la première fois que la LFP détecte ce type d'activités.

Bruno Génésio assume les faits et les explique

Quant à Bruno Génésio, il ne s’est pas particulièrement caché des faits, plaidant l’ignorance. Il a même envoyé une lettre à la commission pour expliquer sa version de l’affaire. Il explique dans des confidences faites à l’Equipe :

« En fait, j'étais avec des amis et nous avions parié lors d'une soirée sur un match étranger. Je savais que c'était interdit en France mais je ne le savais pas sur des matchs à l'étranger. »

Quand on sait la manière dont cela a été fait, on a tendance à le croire. L’entraîneur a utilisé un site tout à fait légal pour effectuer son pari, et a utilisé son nom. Gageons donc qu’il saura à l’avenir que cette interdiction inclut aussi les matchs étrangers…

Rappelons que les paris sportifs sont tout à fait légaux en France, mais que cette avancée ne date que d’avril 2010. A la base résérvés à l’État, les paris sportifs, hippiques et le poker en ligne ont été ouverts à la concurrence, pour récuperer les quelques 100 millions d’impôts qui échappaient à l’État chaque année. C’est par ailleurs un business qui vaut de l’or : les chiffres grimpent constamment depuis 2010. On estimait récemment que 3.9 milliards d’euros ont été misés sur l’année 2018 en France. On comprend donc pourquoi Bruno Génésio a lui aussi succombé à cet engouement pour les paris sportifs...