L'OL se défait de Wolfsburg et conserve son bien !


L'OL est Champion d'Europe pour la troisième année consécutive.
L'OL est Champion d'Europe pour la troisième année consécutive.

L'OL féminin est à nouveau sur le toit de l'Europe ! Ce jeudi soir, à Kiev (Ukraine), le club rhodanien a remporté la cinquième Women's Champions League de son histoire, la troisième de rang, en disposant des Allemandes du VfL Wolfsburg (1-4 a.p.).

Women's Champions League - Finale
VfL Wolfsburg - Olympique Lyonnais : 1-4 a.p. (0-0 MT) (0-0 TR)
Buts : P.Harder (93ème) pour le VfL Wolfsburg - A.Henry (98ème), E.Le Sommer (99ème), A.Hegerberg (103ème), C.Abily (116ème) pour l'OL.

Les retrouvailles entre le VfL Wolfsburg et l'Olympique Lyonnais, qui s'étaient déjà affrontés en finale de la compétition en 2016, ont duré. Mais, comme il y a deux ans, les Gones ont remporté ce duel épique. Dès les coup d'envoi de la partie, les protégées de Reynald Pedros se montraient entreprenantes, voire même menaçantes. Mais les Lyonnaises manquaient d'efficacité dans le dernier geste lors de ce premier acte pourtant maîtrisé (6 tirs tentés, 2 cadrés).

Au retour des vestiaires, la partie reprenait sur le même scénario : l'OL se montrait dominateur et poussait pour faire la décision. À la 70ème minute de jeu, les Rhodaniennes flirtaient avec l'ouverture du score mais la tête d'Eugénie Le Sommer, déviée par Amandine Henry, était repoussée in extremis sur la ligne de but par une Allemande. Sur le reculoir, le VfL pliait encore et toujours mais ne rompait pas, parvenant à accrocher les prolongations.

Inoffensif durant les 90 minutes de jeu réglementaires, le club allemand créait la surprise au début de l'extra-time en prenant les devants après un beau mouvement de Pernille Harder, qui concluait d'une frappe à ras de terre déviée par Wendie Renard (1-0, 94ème). Un avantage de courte durée pour le VfL, très vite réduit à dix suite à l'exclusion d'Alexandra Popp (96ème). En effet, l'OL parvenait à recoller sur une belle frappe sous la barre décochée par Amandine Henry (1-1, 98ème).

Quelques secondes plus tard, Eugénie Le Sommer, d'un extérieur du gauche bien senti, trompait à nouveau les Allemandes (1-2, 99e). Dans un gros temps fort, l'OL ne s'arrêtait pas en si bon chemin et réalisait le break par l'intermédiaire d'Ada Hegerberg (1-3, 102ème). Camille Abily, entrée en jeu en fin de partie, y allait même de son petit but, d'une belle reprise du pied gauche consécutive à un nouveau gros travail de Shanice van de Sanden, intenable ce soir (1-4, 116ème).